Sommaire
Senior Actu

Dépendance : la réflexion sur sa prise en charge est lancée…

Le grand débat national sur la dépendance voulu par le président de la République se met en place. Dans cet esprit, Roselyne Bachelot ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale a lancé le 2 février dernier, le début des travaux des groupes de travail sur la prise en charge de la dépendance. Un site internet dédié sera prochainement mis en ligne afin de recueillir les contributions des citoyens.


Les ministres ont installé à cette occasion un premier groupe de travail « Société et vieillissement », animé par Annick Morel, inspectrice de l'Igas. Les trois autres groupes de travail ont été installés les jours suivants : les groupes « Accueil et accompagnement des personnes âgées » et « Enjeux démographiques et financiers de la dépendance » le 3 février ; le groupe « Stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées » le 4 février.

Etat des lieux des offres de services proposées aux personnes âgées

Deux groupes de travail vont se préoccuper de l'état de la dépendance en France, se pencher sur ses points forts et sur ses points faibles. Mais aussi sur la perception qu'ont les Français des personnes âgées. Ainsi, l'objectif du groupe « Société et vieillissement » est-il « d'analyser la perception par la société de la dépendance et des modes de prise en charge actuels, mais aussi de façon plus large, le regard porté sur le vieillissement », précise Roselyne Bachelot dans sa lettre de mission adressée à Annick Morel.

Respecter la dignité des personnes âgées, soutenir les solidarités familiales, songer à une politique de prévention de la dépendance font également partie des pistes de réflexion de ce groupe de travail.

Le deuxième groupe de travail « Accueil et accompagnement des personnes âgées » devra « évaluer dans quelle mesure l'offre de services actuelle, aussi bien à domicile qu'en établissement, répond aux besoins des personnes âgées dépendantes et de leurs familles. Il proposera également des mesures pour résoudre les difficultés éventuellement identifiées », souligne encore la ministre dans la lettre de mission adressée à Evelyne Ratte, animatrice du groupe et conseillère-maître à la Cour des Comptes.

Enjeux et couverture financière de la dépendance

Enfin, les travaux des deux derniers groupes porteront plus sur les aspects financiers et démographiques de la dépendance. Le groupe « Enjeux démographiques et financiers de la dépendance » (qui sera animé par Jean-Michel Charpin, inspecteur général des Finances) évaluera la réalité et l'ampleur du phénomène de la dépendance en France en termes de coût global. Il sera chargé d'élaborer les différents scénarios du mode de prise en charge et du financement de la dépendance.

Le dernier groupe de travail « Stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées » (animé par Bertrand Fragonard, conseiller maître à la Cour des comptes) devra, quant à lui, réfléchir plus particulièrement à la répartition du financement de la perte d'autonomie entre plusieurs acteurs, principalement l'Etat et la Sécurité sociale, mais aussi les conseils généraux, les assurances privées et les familles.


Publié le Jeudi 10 Février 2011 dans la rubrique Social | Lu 1950 fois