Sommaire
Senior Actu

DMLA : faites-vous dépister dès 55 ans !

A l’occasion de la 9ème Journée Nationale d’Information et de Dépistage de la DMLA, qui se tiendra du 22 au 26 juin prochains, les organisateurs de ce grand rendez-vous « santé » ont souhaité mettre en garde les jeunes seniors contre les risques de DMLA… Eh oui, cette pathologie peut survenir dès l’âge de 55 ans ! Alors attention…


DMLA : faites-vous dépister dès 55 ans !
La DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge est considérée comme une maladie de personnes âgées, voire très âgées. Dans ce contexte, les jeunes seniors s’intéressent peu à cette pathologie de l’œil, ou alors, ils recherchent simplement des informations pour aider leur parent à mieux connaitre et appréhender cette affection de l’œil souvent asymptomatique.  
 
Pourtant, la DMLA peut aussi toucher les jeunes seniors. A partir de 55 ans. Et ça, peu de gens les savent ! C’est la raison pour laquelle la 9ème Journée Nationale d’Information et de Dépistage de la DMLA a décidé d’alerter les « jeunes anciens ». D’où son slogan 2015 : « La DMLA ne se voit pas toujours ! Dès 55 ans, faites-vous dépister chaque année. »
 
Sur les visuels de cette nouvelle campagne, on peut voir Monique, 65 ans et fan de Johnny qui profite d’une retraite active. Et Jean, informaticien de 58 ans, qui se passionne pour la salsa. Leur point commun ? Ils ont tous les deux développé une DMLA, sans le savoir… car leur dernier examen ophtalmologique remonte à plus d’un an. Pourtant, après 55 ans, c’est tous les ans qu’il faut consulter.
 
Tout commence généralement par une maculopathie liée à l’âge (MLA), qui est le plus souvent asymptomatique et pourra ensuite évoluer, ou non, vers une DMLA. Dans un certain nombre de cas, la DMLA elle-même peut évoluer pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, sans signe apparent. Dans le cas d’une DMLA humide, des petits vaisseaux sanguins se multiplient silencieusement sous la rétine…
 
Un grand nombre de patients peuvent ainsi continuer à mener une vie normale sans savoir qu’ils sont porteurs d’une DMLA. Puis un jour, ils vont ressentir un ou plusieurs symptômes : une chute brutale de la vision, une tache (scotome) au centre de la vision, un ternissement des couleurs, une sensation de moindre luminosité, une impression de brouillard ou de flou, une ondulation des lignes droites, la sensation de lettres manquantes dans un texte ou des difficultés à percevoir les détails. Or, lorsque ces signes sont là, la rétine est déjà endommagée.
 
La DMLA exsudative constitue quant à elle une urgence absolue. Les symptômes précédemment évoqués sont le signe que des vaisseaux fragiles laissent diffuser du sérum, responsable d’un soulèvement de la rétine, et/ou du sang entraînant l’apparition d’hémorragies rétiniennes. Le temps devient alors un facteur déterminant pour la suite : chaque heure qui passe peut entraîner des dommages tissulaires importants et parfois irréversibles tels que baisse d’acuité visuelle, tâche centrale, difficulté à lire et reconnaître les visages, etc.
 
« Les études publiées ces dernières années soulignent qu'il faudrait idéalement traiter les patients dans les dix jours qui suivent les premiers symptômes » indique le Dr Oudy Semoun, ophtalmologiste à Créteil (94). Mais pour pouvoir bénéficier d’un traitement au plus vite, encore faut-il que les patients soient capables de reconnaître très tôt les premiers symptômes et de mesurer la nécessité de consulter sans attendre…
 
Rappelons qu’actuellement, aucun traitement ne permet de guérir définitivement d’une DMLA. Les solutions existantes peuvent au mieux ralentir la progression de la maladie. Pour systématiser et faciliter ce dépistage, durant la dernière semaine de juin, des médecins et services hospitaliers partenaires de l’événement recevront, sur rendez-vous, les personnes qui souhaitent bénéficier d’un examen du fond d’oeil. Cet examen permettra d’identifier les patients qui seraient atteints sans le savoir ou ceux qui présenteraient un risque élevé de développer la maladie.
 
Pour ce faire, il suffit de consulter le site www.journees-dmla.fr


Publié le Lundi 1 Juin 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1465 fois