Sommaire
Senior Actu

DMLA : Journées nationales d’information et de dépistage du 29 juin au 3 juillet 2009

Du lundi 29 juin au vendredi 3 juillet 2009, l’Association DMLA organise, en partenariat avec la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) et le Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) et avec le soutien de Bausch&Lomb et Novartis, les Journées Nationales de dépistage de la DMLA.


Durant ces journées, les ophtalmologistes (libéraux et hospitaliers) de France consacreront une partie ou la totalité de la semaine au dépistage de la DMLA, qui concerne tout individu de plus de 55 ans. Chaque ophtalmologiste réalisera par la méthode de son choix, un examen du fond d’œil, afin d’en détecter les signes précurseurs (MLA – Maculopathie Liée à l’Age).

Afin d’éviter une attente trop importante au public concerné par le dépistage et pour veiller au bon déroulement de ces journées, les personnes intéressées devront prendre rendez-vous au préalable auprès du secrétariat de l’ophtalmologiste.

Pour savoir quels ophtalmologistes participent à l’opération, se connecter sur le site Internet : www.journees-dmla.fr ou composer le numéro vert : 0 800 00 21 26

Les Journées Nationales de dépistage, une initiative de l’Association DMLA

Le 25 juin 2007, 350 ophtalmologistes ont participé à la 1ère journée de dépistage initiée par l’Association DMLA. Ils étaient 500 le 30 juin 2008 pour la 2ème journée. La DMLA est une maladie dégénérative qui affecte le centre de la rétine appelé la macula. Cette zone centrale représente seulement 2 à 3 % de la surface de la rétine mais transmet 90 % des informations visuelles au cerveau.

Rappelons que la DMLA se déclare généralement après 50 ans et se traduit par une perte de la vision centrale (la vision périphérique ou latérale reste intacte). La DMLA touche un million de personnes en France. C’est la première cause de cécité légale (acuité visuelle de 1/20) et de malvoyance chez les plus de 50 ans dans les pays développés.

Depuis sa création en 2003, l’Association DMLA sensibilise le public à cette pathologie et apporte son soutien aux patients. Elle est présidée par le Pr Eric Souied (service d’ophtalmologie du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil) et comprend un réseau de plus de 300 professionnels de la vision (110 ophtalmologistes, des orthoptistes, opticiens et scientifiques). Actuellement, plus de 1700 patients sont membres. L’Association DMLA a également vocation à promouvoir la recherche médicale dans ce domaine. Pour plus de renseignements : www.association-dmla.com

Ophtabus au côté de l’Association DMLA pour les journées nationales 2009 de dépistage

L'Association Française pour le dépistage et la prévention des Maladies de la Vision dite "OPHTABUS » œuvre pour un dépistage itinérant et gratuit en milieu rural. Six véhicules OPHTABUS partiront de Vendée pour se rendre chacun dans les 6 départements suivants : Gers, Lot et Garonne, Creuse, Jura, Vosges, Vendée.

La DMLA – points clés

• L’incidence de la DMLA augmente avec l’âge : 1 % des 50 - 55 ans, 10 % des 55 – 65 ans et jusqu’à 25 % des plus de 75 ans.

• Il existe 2 formes de DMLA : la forme sèche dite atrophique et la forme humide ou néovasculaire. Chaque forme touche 50% des patients.

• Actuellement, il n’existe pas de traitement pour la forme sèche mais la prévention est efficace.

L’étude AREDS publiée en 2001 démontre :

- qu’un régime alimentaire riche en micronutriments anti-oxydants, en pigments caroténoïdes et en acides gras oméga 3 abaisse de 25 % le risque d’évolution de la maladie ;

- que l’arrêt du tabac et l’exercice physique régulier peuvent retarder l’apparition de la maladie. En effet, la surcharge pondérale multiplie par 2 le risque de développer une DMLA et le tabagisme par quatre.

• La forme humide progresse plus rapidement et se caractérise par l’apparition de vaisseaux sanguins anormaux au niveau de la macula. L’arrivée des traitements anti-angiogéniques en injection dans la cavité de l’œil il y a 3 ans représente un véritable progrès pour les patients, car ils permettent de stabiliser l’activité visuelle (chez 95% des patients).

La prévention et le dépistage précoce sont indispensables pour lutter contre l’évolution de cette pathologie et conserver le plus longtemps possible une bonne acuité visuelle.


Publié le Vendredi 19 Juin 2009 dans la rubrique Santé | Lu 6163 fois