Sommaire
Senior Actu

Crevasses talonnières : pas de crevasses sans chocs !

Les crevasses talonnières sont le résultat de microtraumatismes répétés sur l’arrière du pied. Ceux-ci sont produits par le choc du talon contre la semelle et sont accentués en cas de port de chaussures de type claquettes (mules, sabots (infirmières), tongs, etc.). Face à ces agressions récurrentes, la peau enclenche une réaction de défense appelée « hyperkératinisation ». Explications et remèdes.


Qu’est-ce que l’hyperkératinisation ?
Lors d’un renouvellement normal de l’épiderme, les kératinocytes qui le constituent migrent depuis la couche basale (la plus interne) vers la couche cornée (qui se trouve à la surface de la peau) sur environ quarante jours.

Ils sont ensuite éliminés par desquamation. Il existe –quand tout va bien- un équilibre entre les cellules créées et éliminées assurant le bon état de la peau.

Cependant, lors d’agressions mécaniques répétées, le renouvellement s’accélère. Des kératinocytes sont alors créés dans une proportion bien supérieure à la capacité d’élimination : c’est l’hyperkératinisation. Des plaques de cellules mortes riches en kératine se forment à la surface de la peau : c’est ce que l’on appelle la corne.

De la corne aux crevasses !
Cette corne présente des propriétés mécaniques bien différentes de celles d’une peau « normale ». Elle a perdu de son élasticité, de sa souplesse : sous l’action de chocs supplémentaires, elle va se fendre et former des crevasses. Les crevasses, en rompant la barrière protectrice que constitue l’épiderme, offrent alors un terrain propice au développement bactérien et aux infections.

Comme souvent, ces pathologies peuvent être aggravées dans la zone concernée, là où se trouvent les déficiences vasculaires ou nerveuses. Attention, les personnes diabétiques sont particulièrement exposées à ce type de risque.

Quelles solutions pour lutter contre les crevasses ?
Avant tout, il faut éviter de porter des chaussures de type claquettes qui agressent le talon et choisir de préférence un chaussant avec un contrefort.

Si les crevasses sont déjà présentes, l’usage d’une râpe est à proscrire, elle risque en effet de les accentuer. En revanche, l’application d’une crème réparatrice permettra de favoriser leur résorption.

Enfin, si les douleurs sont importantes à la marche, des pansements spécifiques pour les talons apportent un soulagement indéniable grâce à leurs propriétés de répartition des pressions.
Crevasses talonnières : pas de crevasses sans chocs !


Publié le Mercredi 17 Juin 2009 dans la rubrique Bien-être | Lu 3784 fois