Sommaire
Senior Actu

Corée du sud : un gant facilite la rééducation des patients après un AVC

Hoyoung Ban, diplômé de MBA de la Darden School of Business (USA) est l’inventeur d’un nouveau gant intelligent (de type exosquelette) qui pourrait permettre une avancée cruciale dans la rééducation des patients après un AVC. Par son expérience personnelle, son père et ses deux oncles ont été victimes d’un AVC, Hoyoung Ban a saisi l’importance d’améliorer la prise en charge des malades en Corée du Sud. Mais aussi ailleurs dans le monde.


Corée du sud : un gant facilite la rééducation des patients après un AVC
L’accident vasculaire cérébral est considéré aujourd’hui comme l'une des principales causes d'invalidité. La rééducation motrice après un AVC peut être longue et très coûteuse. Les programmes d’exercices de remise en forme qui sont cruciaux pour la récupération sont pour la plupart répétitifs et ne peuvent être pratiqués que le sous contrôle d'un spécialiste. Aujourd’hui, très peu de patients ont la chance de pouvoir profiter pleinement de l'aide et des traitements nécessaires pour récupérer toutes leurs facultés physiques de manière totale ou significative.
 
Quand on pense nouvelles technologies, on pense souvent Internet, domotique, robots, etc. Mais on évoque rarement les exosquelettes … Ces aides ou extensions du corps humains qui permettront demain, d’être plus forts et plus vaillants. Naturellement, ces squelettes externes intéressent fortement toutes les armées du monde (pour un militaire plus fort, plus résistant, mieux protégé… bref, plus efficace).
 
Mais à l’avenir, les exosquelettes permettront également d’aider les personnes âgées et les malades. Dernière création en date ? Rapael Intelligente Glove, un gant intelligent, au coût de production relativement faible, qui est employé en Corée du sud dans la rééducation post-AVC de la main. 
 
Le patient peut donc porter son gant durant la journée afin de réaliser les tâches quotidiennes comme : verser de l'eau dans un verre, ouvrir une porte, tenir sa fourchette, etc. Mais ce gant intelligent permet aussi de réaliser des séances de rééducation virtuelle. Le système est en effet équipé des moniteurs de surveillance qui analyse et ajuste la difficulté des tâches par rapport au niveau de chaque malade. Ces programmes d’entrainement numériques garantissent aux patients des exercices variés et efficaces.
 
Plus concrètement, ce gant est connecté à un réseau global qui enregistre et transmet les données de la session pour une évaluation ultérieure par le patient et par le personnel médical. Selon Hoyoung Ban, à l’heure actuelle, l’utilisation du gant intelligent fait partie intégrante du système de soins coréen. 
 
Le modèle à destination des hôpitaux est au prix de 10 000 dollars tandis que la version pour les soins à domicile -qui devrait être commercialisée courant 2016- sera vendue dans les mille dollars. Mais le but ultime de Hoyoung Ban, directement concerné par le sort des malades, est d'offrir une réadaptation à domicile abordable à tous et pour cela souhaite rapidement développer la vente des gants connectés aux particuliers.  


Publié le Vendredi 18 Décembre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1969 fois