Sommaire
Senior Actu

Convention Aeras : pouvoir emprunter malgré un risque de santé…

Afin d’améliorer l’information concernant l’accès au crédit des personnes présentant un « risque aggravé » de santé (état de santé ou handicap ne permettant pas d’obtenir une couverture d’assurance aux conditions habituelles), les agences bancaires doivent s’équiper progressivement, à partir de juillet, d’une affichette indiquant le numéro de téléphone du spécialiste Aeras* de la banque, dit « référent Aeras ».


Rappelons tout d’abord que la convention Aeras, qui a été signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l’assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs, est en vigueur depuis janvier 2007. Ce n’est donc pas une nouvelle mesure, cependant, jusqu’à maintenant ce dispositif restait relativement confidentiel.

Aeras permet notamment la prise en compte de la couverture du risque invalidité et la création d’un mécanisme de solidarité en faveur des emprunteurs, sous condition de ressources. Elle concerne les prêts professionnels, les prêts immobiliers et les crédits à la consommation.

En cas d’emprunt, l’établissement de crédit analyse d’abord la solvabilité du client (c’est-à-dire la capacité à rembourser), mais il peut aussi demander au client de souscrire à un contrat d’assurance qui le protège pendant toute la durée de remboursement du prêt contre les risques d’invalidité et de décès.

Pour en savoir plus, un serveur vocal est également accessible au 0 821 221 021 (0,12 euros / min).

*AERAS = Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé


Publié le Vendredi 24 Juillet 2009 dans la rubrique Finances | Lu 5119 fois