Chroniques

Contrat de génération : une première étape vers l'emploi pour la CFTC


La CFTC a accueilli avec satisfaction le document d'orientation sur le contrat de génération. Il retient, en effet, l'idée émise par le syndicat lors de la Grande Conférence sociale, de mettre en place un dispositif d'accompagnement d'un jeune en vue de la transmission d'une très petite entreprise (TPE), d'un commerce ou d'une activité artisanale.


Lors de la négociation, la CFTC proposera des mesures complémentaires : l'accompagnement pourrait ainsi se faire sur une période de quatre à six ans et mobiliser tous les acteurs existants dans le domaine de l'orientation (missions locales, maison de l'emploi...), de la formation (CFA, régions, OPCA...) et de son financement (Etat, partenaires sociaux, régions...). De même, une convention engageant également les banques qui garantiront le financement de la reprise, du commerce ou de la TPE, doit venir compléter le dispositif.

L'artisan pourra, ainsi, transmettre son savoir professionnel à un jeune qui maintiendra de ce fait un tissu économique sur un territoire.

La CFTC affirme qu'en perpétuant une activité économique, notamment en milieu rural, ce dispositif permettra de fixer les populations sur leurs lieux de vie évitant un déracinement. La CFTC défendra sa proposition tout au long de cette négociation qui doit s'ouvrir dans les meilleurs délais au vu de l'urgence.

Par ailleurs, le fait de conditionner le maintien des exonérations de cotisations sociales à la signature d'un accord va dans le bon sens. Enfin une contrepartie pour ces exonérations susceptible d'enrayer les habituels effets d'aubaine!

La CFTC considère que le contrat de génération ne peut avoir un effet positif sur l'emploi sans un investissement réel et loyal de la part des entreprises.
Lu 861 fois
Publié le Vendredi 7 Septembre 2012




Réagir à cet article :