Maisons de retraite

Concept Vitae Clementia de MBV : la maison de retraite de demain ?


Le 20 janvier prochain, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale se rendra à la Résidence-retraite Bellestel de la Mutuelle du Bien Vieillir–MBV, située aux Adrets de l’Esteral dans le Var pour y découvrir la mise en œuvre du concept « Vitae Clementia » conçu autour de la liberté des résidents. Explications.


Vitae Clementia : un concept élaboré par la Mutuelle du Bien Vieillir
« Parce qu’elle place le respect de la liberté individuelle au centre de ses valeurs, parce que l’entrée en maison de retraite doit être la poursuite de son histoire, parce qu’une offre de qualité et financièrement accessible est indissociable des combats mutualistes, la Mutuelle du Bien vieillir a créé Vitae Clementia, un concept qui renouvelle en profondeur la vie de ses résidents et l’organisation des établissements » assure le communiqué de la mutuelle réputée pour ses positions avant-gardistes.

1/ La liberté des résidents au coeur de notre organisation
En développant ce nouveau concept, MBV a voulu offrir à chaque résident un mode de vie conforme à ses attentes et en continuité avec ses habitudes à domicile.

« Nous adaptons notre organisation interne pour que les personnes âgées poursuivent leur vie au sein de nos établissements en mieux ! » précise encore le groupe.

Ainsi :
- Une visite de pré-admission systématique au domicile pour prendre en compte les attentes et les habitudes de vie du futur résident ;
- Une recherche constante de l’avis des usagers dans un dialogue équilibré avec l’institution ;
- Un projet de vie individualisé révisé chaque mois par une équipe pluridisciplinaire pour…
- Des heures de réveil, de repas, de toilette, de coucher… adaptées aux désirs de chacun
- Des repas modulables, des activités encouragées mais qui restent libres.

Témoignage d’une directrice d’un EHPAD MBV : « après son installation en maison de retraite, la personne âgée ose plus difficilement exprimer ses désirs, d’où l’extrême importance d’une visite de pré-admission à son domicile afin de nous rendre compte de ses habitudes de vie. Pour exemple, lors d’une visite à domicile, nous avons pu constater qu’un de nos résidents, ancien agriculteur, avait toujours pris sa douche le soir, après sa journée de travail… Alors pourquoi changer cette habitude une fois en établissement et lui imposer la douche du matin ? »

Vitea Clementia
2/ La recherche permanente du bien-être des résidents
« La qualité doit être au coeur d’une prise en charge médico-sociale en EHPAD. Nous y ajoutons le droit au bien-être, même au grand âge » souligne encore le communiqué. Pour favoriser l’autonomie des résidents, les établissements Vitae Clementia visent donc à préserver les plaisirs qui existaient à domicile et s’attachent à en faire découvrir de nouveaux.

Ainsi :
- Des outils de prévention de la dépendance physique innovants : jardins d’équilibre, tai chi… ;
- Des animations révisées quotidiennement, des groupes de parole informels ;
- Une prestation de restauration de qualité, offerte dans un cadre convivial ;
- La recherche systématique de l’avis et des demandes des résidents ;
- L’aménagement d’espaces privés confortables et diversifiés au sein de l’établissement pour :
- Encourager à conserver ses plaisirs d’avant et découvrir de nouveaux plaisirs : Balnéothérapie, Snoezelen…
- Assurer une prise en soins de qualité mais sans prédominance du lieu de soins sur le lieu de vie.
- 60 m2 par résident en moyenne

3/ Rassembler toutes les générations autour de la personne âgée
Parce que la présence des proches favorise l’autonomie des personnes et nourrit le désir d’avenir, Vitae Clementia se fixe pour objectif de rendre à la famille sa place auprès des résidents jusqu’aux arrière
petits enfants ! L’établissement doit être l’occasion d’un renouvellement de ces liens lorsque la vie à domicile
est devenue compliquée pour tout le monde.

Ainsi :
- L’ouverture de l’établissement 24 heures sur 24 sans heures de visites imposées ;
- Des espaces ludiques et attractifs pour que les enfants, des plus petits aux plus grands ;
- L’organisation d’événements réguliers, dédiés aux familles (ex : la fête annuelle des arrière-petits-enfants organisée le même jour dans tous les établissements MBV)
- La prise en compte de l’avis des familles dans le projet individualisé pour favoriser et faciliter la venue des familles auprès de leurs ainés.

4/ Un projet à moyens constants car partagé par les équipes
Vitae Clementia veut démontrer qu’il est enfin possible de placer le résident au centre de l’organisation interne sans moyens supplémentaires. En les sensibilisant à ses valeurs et en les associant à tous les stades du fonctionnement de ses établissements, la mutuelle fait de la mobilisation de ses collaborateurs la clé de la mise en oeuvre de ses principes.

Ainsi :
- La transmission des valeurs de la mutuelle et des principes de Vitae Clementia pour comprendre et partager ;
- Des formations continues pour la qualité : tutorat, livret d’accueil, sessions thématiques régulières ;
- Un management participatif : espaces de propositions, questionnaires de satisfaction anonymes… ;
- Des actions concrètes pour le développement personnel des salariés : GPEC, aide à la mobilité interne
(fonctionnelle et géographique), possibilité d’accueil des jeunes enfants… ;
- Un taux d’encadrement conforme à la moyenne nationale.
- Un climat apaisé au sein des établissements : la sérénité des résidents rendue possible par le respect de leur
rythme impacte favorablement les conditions de travail des équipes
- Ratio d’encadrement : 0,61 moyenne sur tous les établissements

Et Pierre Montagne, directeur général MBV de conclure : « au delà de l’apaisement partagé entre les résidents et les équipes, la mise en oeuvre du concept est facteur de valorisation forte pour nos équipes, investies dans un projet de grande ampleur. Démonstration dans l’un de nos EHPAD en 2011 : l’équipe du matin est venue proposer à la direction d’avancer l’heure d’arrivée de 15 mn de la moitié des effectifs afin de s’adapter aux horaires de lever de certains résidents, plus matinaux que d’autres. Ce sont la responsabilisation et la confiance donnée aux équipes qui ont permis un tel engagement. »

En savoir plus sur la résidence
Lu 4249 fois
Publié le Jeudi 19 Janvier 2012




Réagir à cet article :


1.Posté par fournier le 19/01/2012 11:46
IL serait bien d'aborder les dérives tarifaires sur la partie hébergement ('restant a la charge des résidants et leurs familles )( dans les EHPAD public et la convention tripartie ...Non respecté!!!!

2.Posté par JIX le 21/01/2012 15:33
J'aimerais bien qu'on fasse des établissements identiques mais réservés à ceux qui n'ont pas eu d'enfant et qui n'ont plus de famille, car les grands-parents cessent d'évoluer dès qu'ils ont les héritiers qui constituent leur bâton de maréchal. C'est insupportable pour les célibataires qui ont d'autres objectifs de vie et surtout qui ne reçoivent jamais de visite. Comme ils sont habitués à créer leurs occupations de solitaires, ils ne savent pas danser et les jeux de société ne les intéressent pas.... à force de solitude, ils sont devenus différents et, pour le même prix de pension, ils ont droit aussi à être heureux sans se sentir discriminés...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter