Accueil
La Newsletter ▼
Facebook
Twitter
Rss
 
Finances

Comment choisir un contrat d’assurance vie : le point avec La finance pour tous


C’est l’un des placements préférés des Français, qui affiche un encours supérieur à 1 360 milliards d’euros… Nos conseils avant de souscrire.


Le type de contrat

Monosupport ou multisupport ? Deux types de contrats existent. Les premiers, comme leur nom l’indique, n’offrent qu’un support d’investissement : c’est dans la plupart des compagnies un fonds dit « en euro », à capital garanti, majoritairement investi en obligations. Le rendement s’est élevé, avant prélèvements sociaux, entre 3 et 4 % en moyenne sur 2009. Ces fonds bénéficient en outre d’un « effet de cliquet » : les intérêts obtenus chaque année sont définitivement engrangés.

Les contrats multisupports proposent quant à eux une palette de fonds de placement plus large. On y trouve un fonds en euros, comme décrit plus haut, mais également d’autres fonds d’investissement (FCP et Sicav), appelés Unités de compte, dont le risque varie selon l’orientation de gestion. Il existe ainsi chez tous les assureurs des fonds « pur actions » (France, Etats-Unis, internationaux,…), des fonds diversifiés (intégrant des actifs actions, obligataires, monétaires, …), mais aussi des fonds thématiques (fonds investis sur l’Or, les marchés émergents, …).

Ces supports d’investissement n’offrent aucune garantie en termes de performance et peuvent donc varier à la hausse comme à la baisse. Ces contrats offrent plus de souplesse, puisqu’il est possible à tout moment, de réorienter son épargne, grâce aux arbitrages : les capitaux investis peuvent être « déplacés » d’un support à l’autre sans incidence fiscale…

Des frais variables… que l’on peut parfois négocier !

Presque tous les produits d’épargne comportent des frais. L’assurance vie n’y échappe pas. Il existe trois types de frais :
- Les frais d’entrée : ils sont de 5 % maximum. Sachez, d’une part, qu’ils sont négociables, et d’autre part que la plupart des contrats commercialisés sur internet n’en prélèvent pas.
- Les frais de gestion du contrat : ils sont prélevés annuellement et se situent entre 0,5 et 1 %. Ceux-ci ne sont pas négociables. A ce coût s’ajoutent, le cas échéant, les frais de gestion des unités de compte (prélevés par la société de gestion).
- Les frais d’arbitrage : entre 0 et 1 % selon les contrats. Ces frais peuvent être négociés au cas par cas.

Comment choisir un contrat d’assurance vie : le point avec La finance pour tous
Où souscrire ?

Le contrat d’assurance vie peut être souscrit chez un assureur ou une mutuelle, dans une banque, mais aussi par l’intermédiaire d’un CGPI (conseiller indépendant) ou d’une association d’épargnants (Afer, Gaipare, Asac-Fapès, …).

Et si on s’est trompé ?

Vous avez signé un contrat mais vous regrettez déjà cet acte ? Sachez que vous pouvez résilier un contrat d’assurance-vie dans les trente jours qui suivent la date du premier versement. La lettre de renonciation doit parvenir à l’assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. L’assureur doit alors vous rembourser l’intégralité des sommes versées dans un délai de trente jours après réception de la lettre (article 132-5-1 du Code des assurances).

Article publié en partenariat avec La Finance pour Tous

Lu 1418 fois
Publié le Jeudi 20 Septembre 2012


Réagissez




Suivez-nous sur Facebook

Découvrez les 10 articles les plus :

Newsletter : restez informés par email