Sommaire
Senior Actu

Colmar : Marie-Louise Saettel, 94 ans, tuée pour trois euros

Dans quel monde vit-on ? On se le demande bien… En effet, le 29 avril 2015, Marie-Louise Saettel, 94 ans, a été attaquée en sortant de chez son coiffeur à Colmar (Haut-Rhin) par deux jeunes hommes… Au cours de cette agression, elle est tombée, sa tête a heurté le sol et elle est morte quatre jours plus tard. Tout cela pour trois euros…


Colmar : Marie-Louise Saettel, 94 ans, tuée pour trois euros
Dans un monde qui vieillit et où le respect des anciens disparait chaque année un peu plus, les personnes âgées deviennent des proies faciles pour certains jeunes barbares. Ce scandaleux fait divers (encore un) illustre bien cette tendance : deux jeunes hommes ont violemment attaqué cette vieille dame de 94 ans qui sortait de chez son coiffeur le 29 avril dernier à Colmar pour lui voler son sac…  
 
Ce jour-là, la vieille dame s’était faite belle. Elle rentrait chez elle toute pimpante après avoir été chez son coiffeur installé à deux pas de son domicile… Mais un jeune homme, capuche remontée sur la tête l’a attaquée par derrière pour lui voler son sac. Dans l’agression, rapide et violente, la vieille dame chute lourdement, se cognant la tête contre le sol.   
 
D’une manière générale, pour les aînés, les conséquences de ces violences peuvent être particulièrement graves du fait que leurs os sont plus fragiles et que la convalescence durera plus longtemps. Ainsi, même un traumatisme relativement bénin peut laisser des séquelles graves et définitives, voire entraîner la mort. Marie-Louise Saettel, elle, en est morte après quatre jours à l’hôpital. D’après l’autopsie, la nonagénaire souffrait de plusieurs fractures, deux à la tête, une à la mâchoire et l’autre au bras. Elle ne fêtera donc pas ses 95 printemps le mois prochain. Tout cela pour trois euros.   
 
Les deux voyous ont rapidement été arrêtés par la police et placés en garde à vue. L’agresseur aurait 16 ans et l’autre qui faisait le guet, 20 ans. Les deux sont connus des services de police, comme souvent d’ailleurs. Ils ont indiqué à la police avoir besoin d’argent… Espérons que pour une fois, les juges ne seront pas trop cléments et que ces individus écoperont d’une peine qui leur passera l’envie de recommencer… Le plus jeune risque la perpétuité.
 
Rappelons que fin 2008, l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) indiquait que les victimes seniors étaient chaque année plus nombreuses. Selon ce rapport, les atteintes aux personnes âgées (Apag), dont celles commises avec violences, avaient augmenté de 35% sur les dix premiers mois de l'année 2008.  Et les choses ne se sont pas améliorées avec les années !


Publié le Lundi 11 Mai 2015 dans la rubrique Société | Lu 18183 fois