Sommaire
Senior Actu

Cocoavia : Mars lance une barre chocolatée pour lutter contre les maladies cardiovasculaires

Les gourmands et les accrocs au chocolat devraient pouvoir se réjouir. La société Mars, géant de l’agro-alimentaire, vient de lancer aux Etats-Unis une barre chocolatée sous le nom de CocoaVia, qui vise clairement un public de quinquas et plus puisqu’elle est sensée réduire les risques cardiovasculaires. Alors le cacao : bon ou pas bon pour le cœur, là est la question…


Cocoavia : Mars lance une barre chocolatée pour lutter contre les maladies cardiovasculaires
« Un Mars et ça repart ! » pourraient clamer les responsables de cette entreprise. En effet, le fabricant de Milky Way, Snickers ou M&M’s vient de lancer sur le marché américain, à grande échelle, un tout nouveau produit : la barre chocolatée CocoaVia qui vise à prévenir les maladies cardiovasculaires et les risques de cancer.

Ces confiseries sont fabriquées à partir de chocolat noir, riche en flavonoïdes, un antioxydant présent naturellement dans les fèves de cacao. Ces flavonoïdes favorisent la relaxation vasculaire, bloquent l'agrégation des plaquettes sanguines et donc augmentent, la « fluidité » du sang. De plus, ces polyphénols sont aussi des antioxydants qui limitent l'oxydation des lipides sanguins et contribuent à lutter contre le développement de la plaque d'athérome dans nos artères. Bref, il semblerait que ces barres chocolatées, par ailleurs enrichies en vitamines (B-6, B-12, C et E), en calcium et extraits de soja, soit un véritable alicament (contraction d’aliment et de médicament) idéal pour répondre aux attentes du marché des seniors et des baby-boomers… gourmands.

Résultat de dix longues années de recherche et développements et de lourds investissements financiers, Mars a développé un process industriel qui permet de conserver dans sa confiserie, les fortes doses de flavonoïdes naturellement présentes dans le cacao. De fait, le fabricant n’hésite pas à conseiller à ses clients, une consommation quotidienne de deux barres chocolatées de manière à préserver leur santé cardiaque.

Cependant les scientifiques et les médecins restent prudents par rapport à ce nouveau produit. Surtout dans un pays déjà fortement touché par des problèmes d’obésité. Certains estiment même qu’il est dangereux de communiquer sur les aspects « santé » du chocolat. « Laisser entendre que le chocolat serait bénéfique à la santé est risqué », observe Bonnie Liebman, directrice de la nutrition au Centre scientifique d'intérêt public, un organisme de recherche indépendant basé à Washington.

D’autres soulignent que « c’est un peu comme le vin rouge. On sait qu’il peut avoir des effets bénéfiques sur la santé à très petites doses. En revanche, dès que l’on dépasse la mesure, alors les effets nocifs de l’alcool prennent le dessus ».

D’autre part, un document publié par l’Association américaine pour le cœur parvient à la conclusion que le cacao contient effectivement des flavonoïdes qui ont des effets bénéfiques dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires. Cependant, le rapport précise que les scientifiques n’en savent pas encore suffisamment sur cette substance pour se prononcer sur ces vertus.

Alors good or not good, la question reste largement ouverte. Même si effectivement, de nombreuses études tendent à prouver l’intérêt des flavonoïdes dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Ensuite tout reste une question de doses et de quantités…

En revanche, une chose semble bien réelle : l’intérêt de Mars pour ce marché des aliments « santé et bien-être » en plein développement. Une nouvelle division a même été créée à cet effet. Elle aura pour but de commercialiser cette marque. Et comme le souligne le vice-président du marketing de ce géant de l’agro-alimentaire : « le chocolat est l’ingrédient numéro un dans le monde. La santé cardiaque est le principal soucis des adultes de plus de 40 dans toutes les sociétés industrialisées. Rassembler les deux ensemble est forcément une bonne idée ». Tout est dit…


Publié le Jeudi 2 Mars 2006 dans la rubrique Nutrition | Lu 17688 fois