Sommaire
Senior Actu

Carnet de voyage intergénérationnel ou l’aventure de l’intergénérationnel racontée dans un livre grand public

Carole Gadet, de l’association intergénérationnelle Ensemble demain et l’illustratrice Diane Sorin, viennent de publier aux Editions de l’Atelier un ouvrage intitulé Carnet de voyage intergénérationnel. Un livre dont l’objectif est de permettre d’approfondir les rencontres et les échanges entre générations, et qui répond à un défi sociétal fondamental : établir des liens forts entre deux âges que tout sépare. A noter une préface du généticien et écrivain Albert Jacquard.


Pourquoi ce livre ? Parce que la rencontre entre les enfants et les personnes âgées est de moins en moins naturelle. Les divorces, les séparations, l’éloignement géographique, espacent et parfois effacent le lien entre générations. Surtout, un nombre important de personnes âgées est laissé pour compte. Celles-ci subissent un isolement relationnel grave, fruit des difficultés que connaît notre société à regarder la vieillesse en face.

L’établissement d’un lien durable et constructif entre enfants et personnes âgées, afin que celui-ci participe à la construction des personnes, serait-il l’une des réponses aux problèmes ? Ce livre évoque ce possible. Ce Carnet de voyage intergénérationnel, écrit en duo par Carole Gadet et Diane Sorin (dessins) raconte en premier lieu une expérience humaine incroyable. Au-delà, il permet de reproduire une expérience pilote qui dépasse les expériences intergénérationnelles déjà pratiquées. Les histoires et les scènes qui y sont racontées sont tirées d’expériences et de faits réels. Une soixantaine d’aquarelles complètent les textes et retranscrivent ce que les mots seuls ne peuvent pas dire.

Depuis dix ans, Carole Gadet et l’association « Ensemble demain », avec le soutien de l’Éducation nationale, font l’expérience d’un lien intergénérationnel vécu sur une année entière, Diane Sorin apportant une collaboration artistique à cette expérience sociologique humaine. La multiplicité des ateliers pédagogiques proposés (17 étapes spécifiques travaillées en amont et en aval) sur la durée et pensés dans un projet intergénérationnel, permettent aux enfants et personnes âgées de travailler ensemble. Ainsi, ils apprennent à se connaître.

Plus qu’être de simples activités d’occupations, ce projet vise à rendre possible les échanges nécessaires et attendus entre deux générations. Des échanges utiles pour les uns comme pour les autres. Un « devenir ensemble » (Albert Jacquard) nécessaire pour la construction des individus et de notre société. Enfin, ce livre invite à réaliser un vrai changement de société, au-delà d’une simple pratique d’activités décousues, il s’inscrit dans un projet de société intergénérationnel d’ailleurs déjà soutenu par l’Éducation nationale (écoles, collèges), des clubs du troisième âge, maisons de retraites et collectivités territoriales.
Carnet de voyage intergénérationnel ou l’aventure de l’intergénérationnel racontée dans un livre grand public

Extrait de la préface d’Albert Jacquard :

« Ce carnet de voyage incite également à changer notre façon d’envisager le temps. On nous rebat les oreilles avec le thème de « La France qui vieillit ». Je propose d’inverser les paramètres et de regarder nos espérances de vie. On s’aperçoit alors que celles-ci ont crû de façon spectaculaire au cours du XXe siècle. Pourquoi alors sombrer dans le pessimisme et considérer cet allongement de la vie comme une menace et non comme une très bonne nouvelle ? Mon âge est donc relatif. Ce n’est pas un absolu. L’un de mes petits-fils a 12 ans. Je fais en sorte de lui parler et de l’écouter sans l’infantiliser : la rencontre des personnes dépasse la barrière des générations. L’âge s’efface, deux être singuliers peuvent alors se relier, s’estimer, apprendre l’un de l’autre. Je ne me résume pas à mon âge. Lors d’un événement cruel vécu récemment, je me suis retrouvé enfant. Perdu, sans voix. Soudain, mon enfance a resurgi. Les humains ont fait ensemble l’humanité. C’est notre legs. Il nous appartient de faire en sorte que l’humanité continue à faire de nous des humains. J’aimerais que ce livre puisse contribuer à cette tâche et, ce faisant, qu’il déborde le vocable, trop étroit à mon sens, de l’intergénérationnel pour inviter chacun à voyager d’une génération à l’autre afin d’apprendre à devenir ensemble. »

Les auteurs :

Carole Gadet a enseigné dix ans dans des établissements en ZEP. Elle est depuis trois ans enseignante chargée de mission en tant que coordonnatrice en réseau d’éducation prioritaire à Paris. Elle anime des rencontres intergénérationnelles depuis 1999 et a créé à cet effet l’association Ensemble demain en 2005. Son action a reçu le premier Prix des initiatives de la Bientraitance 2008 à la Mairie de Paris.

Diane Sorin, diplômée de l’école des arts décoratifs de Strasbourg est dessinatrice et peintre. Elle intervient régulièrement auprès de Carole Gadet depuis 2008 dans le cadre d’un programme culturel de rencontres intergénérationnelles initié par l’Éducation Nationale.

L’association « Ensemble demain » : Depuis 1999, elle vise à créer, conceptualiser et développer des projets intergénérationnels de toute sorte qui ne cessent de se développer et de se perpétuer. L’association anime aussi des conférences sur l’intergénération, créé des plans de formation pour les bénévoles, directeurs de maisons de retraite, clubs, associations de retraités, centres de loisirs, aides-soignants, personnels de mairie, centres sociaux, entreprises… afin de susciter des projets intergénérationnels… Elle propose enfin l’animation d’ateliers d’écriture et de dessin en présence des deux auteurs Carole Gadet et Diane Sorin (dessinatrice), sur le thème de l’intergénération avec comme support le Carnet de voyage intergénérationnel avec découverte des métiers d’illustrateurs et d’auteurs.

En librairie à partir du 23 avril 2010
Carnet de voyage intergénérationnel de Carole Gadet (textes) et Diane Sorin (dessins).
Publié par Les Éditions de l’Atelier - 19 euros -128 p.


Publié le Jeudi 8 Avril 2010 dans la rubrique Intergénération | Lu 5789 fois