Sommaire
Senior Actu

Cancer du sein : une nouvelle campagne pour inciter les femmes au dépistage

L’Institut national du cancer (INCa) annonce le lancement d’une nouvelle campagne de communication, à partir du 19 avril prochain, visant à inciter les femmes de 50/74 ans à se faire dépister. Rappelons que le cancer du sein demeure le plus fréquent des cancers féminins avec près de 50 000 cas en 2005. C’est également la première cause de décès par cancer chez les femmes avec plus de 11 000 décès recensés en 2005.


Comme le rappelle le communiqué de l’INCa, l’incidence du cancer du sein « a augmenté régulièrement entre 1980 et 2005 de 2,4 % en moyenne par an, toutefois des données récentes de l’Assurance Maladie laissent entrevoir une diminution de l’incidence dans les années 2005-2006 ».

En effet, le taux de mortalité du cancer du sein décroît lentement depuis les années 1998-2000 de 1,3 % en moyenne chaque année. Toutefois, il est difficile dans l’analyse de ces tendances, de faire la part due à l’évolution des facteurs de risque environnementaux ou comportementaux : « l’extension de la pratique du dépistage organisé entre 1990 et 2003, venant s’ajouter à la pratique individuelle de dépistage, pourrait expliquer une partie de l’évolution divergente entre l’incidence et la mortalité, en complément de l’amélioration de la prise en charge thérapeutique » souligne l’INCa.

Le dépistage organisé du cancer du sein : un dispositif au service de la réduction de la mortalité associée au cancer du sein

En France, le dispositif de dépistage organisé permet aux femmes âgées de 50 à 74 ans de bénéficier tous les deux ans d’un examen de dépistage de qualité pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Les mammographies jugées normales y sont systématiquement relues (« double lecture ») par un second radiologue. Ainsi en moyenne, ce sont près de 7 % des cancers qui sont identifiés grâce à cette seconde lecture.

Le programme de dépistage organisé mis en place en France est soumis à un processus d’assurance qualité et d’évaluation très rigoureux. C’est dans ce cadre que la mammographie numérique a été récemment incluse dans ce programme.

Les experts internationaux estiment que le dépistage organisé devrait permettre de réduire encore la mortalité liée au cancer du sein d’environ 25 %, si plus de 70 % des femmes concernées participent au programme.

Malgré une progression régulière et encourageante, le taux de participation des femmes à ce dépistage (50,7%) peut encore être amélioré. C’est dans ce cadre que l’INCa avec le concours du ministère chargé de la Santé et de l’Assurance Maladie a souhaité lancer une nouvelle campagne radio nationale visant à convaincre les femmes de l’intérêt du dépistage organisé. Un renfort spécifique en affichage (4X3) est prévu dans 37 départements où les taux de participation sont en dessous de la moyenne nationale.
Cancer du sein : une nouvelle campagne pour inciter les femmes au dépistage

Une nouvelle campagne médiatique d’incitation au dépistage organisé du cancer du sein
Dans la continuité des actions d’incitation au dépistage menées en 2005, 2006 et 2007, un dispositif complet de communication est mis en place.

Il s’agit :
- de souligner les qualités spécifiques de cette modalité de dépistage (double lecture notamment), encore parfois injustement associée à l’image d’un dépistage de moindre qualité
- de prendre appui sur la dynamique de participation : près de 4 millions de femmes ont déjà réalisé un dépistage dans le cadre de ce dispositif depuis la généralisation à l’ensemble du territoire national en 2004.

Pour tenir compte des disparités de la participation au dépistage, la campagne média nationale est complétée par une campagne d’affichage dans les départements où la participation est inférieure à 50%.

1/ Une campagne radio du 19 avril au 20 mai 2008 pour combattre les idées reçues sur le dépistage organisé.
La dynamique créative joue avec humour sur les termes « organisé » et « vérifier deux fois » pour développer trois idées force :
- la double lecture de la mammographie
- la possibilité de choisir son cabinet de radiologie
- la régularité du dépistage organisé

Près de 1000 spots seront diffusés sur RTL, Nostalgie, Europe 1, France Inter, RMC, France Bleu, Sud Radio, Chérie FM et MFM du 19 avril au 20 mai 2008.

2/ Une campagne d’affichage (4X3) du 21 avril au 12 mai 2008 « 4 millions de femmes l’ont choisi. Et vous ? »
Ces affiches invitent les femmes qui n’ont pas encore décidé de participer au programme de dépistage organisé à rejoindre les 4 millions de femmes qui ont déjà fait ce choix. Elles constituent un renfort de visibilité dans 37 départements où le taux de participation est en dessous de la moyenne nationale.

Cette campagne de mobilisation ancre les messages déjà délivrés en 2007 en capitalisant sur une identité visuelle forte et internationalement reconnue, le ruban rose. Elle s’appuie sur deux leviers majeurs de conviction :
- l’élan collectif : via les portraits de femmes
- la préférence : induite par la notion de choix

La campagne sera présentera sur 3 623 panneaux grands formats (4X3) dans 37 départements choisis parmi ceux où le taux de participation est inférieur à 50%.

En complément du travail de sensibilisation effectué au niveau national par l’Institut National du Cancer et ses partenaires, les structures de gestion agissent au niveau local. Elles devraient contribuer ainsi à relayer efficacement auprès des acteurs de terrain (associations, média, institutions et surtout la population concernée) les messages des campagnes.


Publié le Lundi 14 Avril 2008 dans la rubrique Santé | Lu 8918 fois