Sommaire
Senior Actu

Cancer du colon, Paris, 22-24 mars 2011 : un côlon géant pour mieux comprendre la maladie

Dans le cadre de « Mars bleu », mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal, l’ADECA75 invite la population à un voyage dans l’intimité du corps humain, avec la reproduction géante d’un côlon. L’objectif de cette action pour le moins originale : sensibiliser les hommes et les femmes, notamment de plus de 50 ans, à l’efficacité d’un dépistage précoce dans la lutte contre le cancer colorectal. Du 22 au 24 mars 2011 sur le parvis de la gare Montparnasse.


Se faire dépister entre 50 et 74 ans augmente considérablement les chances de traiter tôt et donc de guérir d’un cancer colorectal. Cela peut même permettre d’éviter complètement un cancer en enlevant des polypes avant qu’ils ne dégénèrent.

Pour dynamiser l’adhésion au dépistage qui reste encore trop faible à Paris (20% de participation) ADECA75 (structure de gestion parisienne du dépistage des cancers) souhaite à l’occasion de « Mars bleu », marquer les esprits des parisiens et les informer sur l’importance du dépistage.

Pendant trois jours, l’ensemble du public francilien -notamment les seniors plus directement concernés-pourra découvrir, en traversant un colon géant placé sur le Parvis de la gare Montparnasse, à quoi ressemble cet organe méconnu.

Ce tunnel gonflable, réalisé par la Fondation allemande Felix Burda, de 22 mètres de ong et 3 mètres de haut est un vrai parcours pédagogique jalonné d’informations. Il permettra, en circulant à l’intérieur, de découvrir le colon de façon attractive et didactique, de visualiser des polypes bénins en trois dimensions et suivre leur évolution en cancer colorectal.

Un espace couvert attenant accueillera un deuxième colon gonflable plus petit, à vocation également pédagogique, mis à disposition par la SFED (Société Française d’Endoscopie Digestive) et la Fondation ARCAD dans le cadre du CôlonTour. Cet espace accueillera également les professionnels de santé qui répondront à toutes les questions du public sur le dépistage et le cancer colorectal : l’équipe d’ADECA75, des bénévoles de la Ligue contre le cancer, l’EMIPS (Equipe Mobile d'Information et de Prévention Santé), des médecins généralistes et des gastroentérologues… Seront diffusés sur place des outils d’informations, des films sur le dépistage et la coloscopie.

ADECA75 exposera le côlon mobile du CôlonTour dans plusieurs arrondissements de Paris pour apporter l’information au plus près du public : Lundi 28 mars à la Mairie du 11ème arrondissement, mardi 29 mars à la Mairie du 13ème arrondissement et mercredi 6 avril après midi au gymnase 63 rue Archereau du 19ème arrondissement. A noter que le CôlonTour® poursuivra ensuite son parcours dans les départements d’Ile-de-France et en province. Rappel : ce colon géant était l’année dernière à la même période exposé à Lyon.

En pratique pour le public, l’accueil se fera :

Le 22 mars de 13h à 19h00,
Le 23 mars de 10h à 19h00
Le 24 mars de 10h à 18h00
Cancer du colon, Paris, 22-24 mars 2011 : un côlon géant pour mieux comprendre la maladie

Le cancer colorectal

Il tue près de 17.000 patients par an, constituant ainsi la deuxième cause de décès par cancer En France 40.000 nouveaux cas sont diagnostiqués tous les ans. D’après les estimations, le nombre de cancers colorectaux devrait augmenter dans les prochaines années pour atteindre 45 000 nouveaux cas annuels en 2020. Dans 94 % des cas, les cancers colorectaux touchent des personnes de plus de 50 ans. (Source : Institut de veille sanitaire - INVS).

Le dépistage organisé du cancer colorectal pourquoi ?

Diagnostiqué tôt c’est un cancer guérissable à 90 %. Seul le dépistage du cancer colorectal permet d’identifier la maladie à un stade très précoce de son développement et de détecter des polypes, avant qu’ils n’évoluent vers un cancer. Faute de dépistage précoce, plus de la moitié des malades en décèdent.

Avec une participation de 50% de la population cible (50-74ans, sans risque de cancer colorectal particulier), tous les deux ans, on peut espérer une diminution de 20% de la mortalité par cancer colorectal.

Le dépistage du cancer colorectal organisé par qui ?

La campagne nationale de dépistage organisé du cancer colorectal, de même que la campagne de dépistage du cancer du sein, est pilotée par l’INCa, la Direction générale de la santé, l’assurance maladie et sera évaluée par l’InVS. Elle est déclinée au niveau de chaque département par des structures de gestion mandatées et financées par les pouvoirs publics, comme ADECA75 à Paris.

Le dépistage organisé du cancer colorectal comment ?

ADECA75 invite par courrier les personnes âgées de 50 ans à 74 ans à se rendre chez leur médecin généraliste pour obtenir un test de dépistage. Ce test, gratuit, appelé Hémoccult II est à réaliser chez soi tous les 2 ans. Il permet de détecter d’éventuelles traces de sang dans les selles, invisibles à l’oeil nu, qui peuvent signaler un polype ou un cancer. Si le test est positif, une coloscopie s’impose.


Publié le Mardi 1 Mars 2011 dans la rubrique Santé | Lu 3065 fois