Senioractu.com : l'actualité des seniors
La Newsletter ▼
Facebook
Twitter
Rss
Société

Canada : un pays qui vieillit, surtout dans la province du Québec


Statistiques Canada vient de publier les dernières données du « Recensement de la population de 2011 » qui font apparaitre une augmentation du nombre de personnes âgées de 13.7% entre 2006 et 2011. Les aînés représentaient donc 14,8% de la population l’année dernière… Ce qui en fait encore l’une des plus faibles proportions de seniors parmi les pays du G8.


En 2011, la plus faible proportion de personnes âgées au Canada par rapport aux autres pays du G8 était attribuable au fait que la plupart des baby-boomers faisaient encore partie de la population en âge de travailler (de 15 à 64 ans).

Or, les baby-boomers (nés entre 1946 et 1965) représentent la génération la plus nombreuse du pays. Par conséquent, la proportion de la population en âge de travailler au Canada, qui s'établissait à 68,5% en 2011, figurait parmi les plus élevées des pays du G8.

En revanche, la proportion d'enfants âgés de 14 ans et moins a diminué, passant de 17,7 % en 2006 à 16,7 % en 2011.

Dans ce contexte, à mesure que les baby-boomers atteindront l'âge de 65 ans dans les années à venir, le vieillissement de la population va s'accélérer, et la proportion de la population en âge de travailler va diminuer.

Ce récent recensement a dénombré 9,6 millions de baby-boomers, représentant près de trois personnes sur dix.

Le nombre de personnes de 65 ans et plus a augmenté de 14,1% entre 2006 et 2011. Ce taux de croissance était plus de deux fois supérieur à la hausse de 5,9% enregistrée pour l'ensemble de la population canadienne. Il était également supérieur au taux de croissance des enfants âgés de 14 ans et moins (+0,5%) et à celui des personnes âgées de 15 à 64 ans (+5,7 %).

Vue de Montréal
Par conséquent, le nombre de seniors a continué à se rapprocher du nombre d'enfants au Canada entre 2006 et 2011.

« Les principaux facteurs qui expliquent le vieillissement de la population du Canada sont une fécondité sous le seuil de remplacement des générations au cours des 40 dernières années et la hausse de l'espérance de vie » précise le communiqué.

Au Canada, la population en âge de travailler se fait également plus vieille. Au sein de cette population, 42,4% des personnes étaient âgées entre 45 et 64 ans, une proportion sans précédent ! Par ailleurs, ces nouvelles données montrent, pour la première fois, que les personnes dans le groupe d'âge de 55 à 64 ans, soit habituellement celles près de quitter la population active, étaient plus nombreuses que les personnes âgées de 15 à 24 ans, soit habituellement celles sur le point d'y entrer.

En 2001, on comptait 1,40 personne âgée de 15 à 24 ans pour chaque personne âgée de 55 à 64 ans. En 2011, ce ratio s'est situé légèrement en dessous de 1 (0,99) pour la première fois. Autrement dit, pour chaque personne quittant la population en âge de travailler en 2011, on a dénombré environ une personne qui y entrait.

Autre point à souligner : les centenaires sont l'un des groupes d'âge qui affichent la plus forte croissance. Ainsi, le Recensement de 2011 a dénombré 5.825 personnes âgées de 100 ans et plus, en hausse par rapport à 4.635 en 2006 et à 3.795 en 2001 (une évolution démographique que l’on retrouve en France également). Entre 2006 et 2011, le nombre de centenaires a augmenté de 25,7 %, soit le deuxième taux de croissance en importance parmi tous les groupes d'âge, derrière le groupe d'âge de 60 à 64 ans (+29,1 %).

Entre 2006 et 2011, la proportion de seniors a augmenté dans toutes les provinces et tous les territoires, sauf en Saskatchewan. L'augmentation a été particulièrement prononcée dans les quatre provinces de l'Atlantique, où les personnes âgées représentaient plus de 16% de la population (une proportion supérieure à la moyenne nationale de 14,8%) et au Québec, où les personnes âgées représentaient 15,9% de la population. Parmi les provinces, l'Alberta (11,1%) affichait la plus faible proportion de personnes âgées. Les proportions dans les trois territoires étaient bien inférieures à la moyenne nationale. « Les variations provinciales et territoriales au chapitre de la structure par âge sont attribuables aux différences en matière de fécondité, d'immigration et de migrations interprovinciales » explique Statistiques Canada.
Lu 1172 fois
Publié le Mercredi 30 Mai 2012




Réagir à cet article :