Sommaire
Senior Actu

Canada : le tiers des médecins de 65 ans ou plus travaillent encore à temps plein

Selon une étude publiée la semaine dernière par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), plus d’un médecin canadien sur dix est âgé de 65 ans ou plus, mais beaucoup demeurent actifs dans la pratique clinique après avoir atteint l’âge habituel de la retraite. Ainsi, en 2009, 12% de la population active des médecins avaient au moins 65 ans, par rapport à 9% en 2004. Toutefois, le tiers des médecins âgés travaillaient encore à temps plein.


« Au Canada, un médecin actif sur cinq a plus de 60 ans. Étant donné qu’un grand nombre de médecins approchent de l’âge de la retraite, certains Canadiens se demandent s’ils auront toujours accès aux services médicaux dont ils ont besoin au cours des prochaines années », explique Michael Hunt, directeur des Services d’information sur les produits pharmaceutiques et la main-d’œuvre de la santé à l’ICIS.

« Notre étude montre toutefois que les médecins n’ont pas tendance à prendre leur retraite, du moins au sens traditionnel du terme, quand ils atteignent 65 ans. Ils choisissent plutôt de réduire peu à peu leur charge de travail au fil des ans. De plus, l’arrivée sur le marché de nouveaux diplômés des facultés de médecine contribue à augmenter le nombre de médecins actifs au Canada et à stabiliser l’âge moyen de la main-d’œuvre des médecins. »

Toujours selon ce rapport intitulé « Accrocher définitivement son stéthoscope ? Vers une nouvelle perspective du départ à la retraite des médecins », plutôt que de quitter le marché du travail, bon nombre de médecins seniors réduisent l’intensité de leur pratique clinique.

En 2007, 7% des médecins de 55 ans ou plus et près de 12% des médecins de 65 ans ou plus sont ainsi devenus minimalement actifs, c’est-à-dire qu’ils ont réduit leur charge de travail à 33% de leur charge antérieure, tout au plus.

Un sondage national de 2007 auprès des médecins révèle qu’à peine plus de 3% des médecins ont indiqué avoir l’intention de prendre leur retraite au cours de l’une des deux années suivant le sondage. Selon l’étude de l’ICIS, toutefois, les estimations des départs à la retraite réels étaient nettement inférieures, le taux de médecins partis à la retraite étant de moins de 1% par année (de 0,54 à 0,79%).

« La retraite n’est pas un événement soudain pour la main-d’œuvre des médecins », explique le Dr Raymond Pong, chercheur au Centre de recherche en santé dans les milieux ruraux et auteur de l’étude. « Nous observons plutôt une transition vers la retraite, les médecins réduisant progressivement leur charge de travail et choisissant avec soin les services qu’ils offrent. Cette transition peut s’échelonner sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Alors que la proportion de médecins vieillissants augmente, il devient plus important, pour planifier la main-d’œuvre, de comprendre la nature de leur travail, leur charge de travail et la durée de leur période d’activité. »


Publié le Mercredi 13 Avril 2011 dans la rubrique Retraite | Lu 1440 fois