Sommaire
Senior Actu

Café : pas d’effets sur la mortalité des femmes atteintes de maladies cardiovasculaires…

Selon une récente étude publiée en mai dernier dans la revue spécialisée American Journal of Clinical Nutrition, le café n'aurait pas d'influence sur la mortalité des femmes atteintes de maladies cardiovasculaires. Détails.


L’objectif de cette grande et longue étude était d'évaluer l'association entre consommation de café caféiné filtré et mortalité toutes causes confondues ou par maladie cardiovasculaire sur cette population de femmes.

Pour ce faire, les auteurs se sont intéressés à la cohorte de la Nurses' Health Study, incluant 11.697 femmes suivies pendant pratiquement un quart de siècle (24 ans).

La consommation de café était évaluée en 1980 à l'inclusion par un auto-questionnaire, puis ensuite, tous les deux à quatre ans. La consommation cumulative a été calculée du diagnostic de maladie cardiovasculaire jusqu'à la fin du suivi en 2004 pour observer les effets d'une consommation à long terme. Afin d'identifier les effets du café à plus court terme, les auteurs ont fait le lien entre la mortalité et la mesure la plus récente de consommation dans les deux ans précédant le décès.

Les auteurs ont documenté 1.159 décès, dont 579 étaient dus à une maladie cardiovasculaire. Les consommations de café cumulatives étaient divisées en plusieurs catégories : < 1 tasse (240 ml) par mois, 1 tasse par mois à 4 tasses par semaine, 5-7 tasses par semaine, 2-3 tasses par jour et ≥ 4 tasses par jour. Les risques relatifs (RR) de mortalité toutes causes confondues dans chacune des catégories étaient respectivement de 1 ; 1,04 ; 1,13 ; 1,01 et 1,18.

Les RR de mortalité due aux maladies cardiovasculaires étaient respectivement de 1 ; 0,99 ; 1,03 ; 0,97 et 1,25. « L'apport de caféine sur des périodes prolongées (ici 24 ans) n'est donc pas associé à la mortalité totale ou par maladie cardiovasculaire » concluent les auteurs. Enfin, au niveau des effets à plus court terme, la consommation de café n'aurait également aucune influence sur la mortalité totale ou par maladies cardiovasculaires dans les deux années suivant la dernière mesure de consommation de café.

Ne vous privez donc pas du petit caoua quotidien !


Publié le Mercredi 14 Septembre 2011 dans la rubrique Santé | Lu 1208 fois