Sommaire

Bourgogne : une structure d'accueil temporaire des petits frères des Pauvres rouvre ses portes

Après vingt mois de travaux, le château de Gigny-sur-Saône a rouvert ses portes au printemps dernier et accueille désormais les personnes âgées en hébergement temporaire tout au long de l’année pour des séjours de 2 à 90 jours. Depuis sa réouverture, 61 résidents ont déjà été accueillis. Détails.


On le sait, depuis des années, l’association les petits frères des Pauvres œuvre au bien-être des personnes âgées dans le besoin et/ou isolées. En voici donc encore un bel exemple. En effet, après de longs mois de travaux, le château de Gigny-sur-Saône (au sud de Chalon-sur-Saône), un des trois établissements dont dispose l’association en Bourgogne, a rouvert ses portes aux ainés qui peuvent y séjourner de deux jours à trois mois.
 
Charme, courtoisie, gastronomie, sont les premiers souvenirs que vous garderez de ce beau château construit en 1925 en plein cœur de la Bourgogne. Meubles patinés, table dressée et cuisine raffinée illustrent les atouts de ce lieu totalement hors du temps situé d’un village de 530 habitants en hiver et de mille en été.
 
Depuis le printemps dernier, les 24 places du château sont habilitées à l’aide sociale et les soins sont  externalisés ce qui favorise aussi le maintien du lien social avec l’extérieur. « Un maillon indispensable pour favoriser le maintien à domicile et une alternative au placement en EHPAD » assure l’association dans son communiqué.
 
Comme le rappelait un rapport de la CNSA en 2011 au sujet de l’hébergement temporaire : il doit « s’intégrer dans le tissu local, (il) représente pour les aidants et les aidés une prestation dont la valeur ajoutée est éminente, (il) constitue un levier possible de soutien aux aidants et constitue un outil de prévention etc. ».
 
C’est ce que défendent les petits frères des Pauvres : un modèle d’hébergement temporaire qui ne soit pas intégré à un établissement médicalisé. Cela permet à une personne âgée de pouvoir faire face à des situations de fragilité passagère : l’isolement saisonnier, la maladie d’un conjoint, l’absence ou le départ en vacances d’un aidant familier, une fatigue passagère, des travaux au sein de son domicile etc. « Sur le département, il y a très peu d’hébergements de ce type » précise Jacqueline Richie, directrice de l’établissement depuis 2003.
 
La partie neuve de l’édifice a été construite sur 687 m² sous la forme des anciens jardins à la française, comme l’ont conseillé les Bâtiments de France. Bref, du bel ouvrage qui offre à des ainés, quelques jours ou semaine de répits avant le retour à la maison.
 
Le Château de Gigny et ses deux hectares de parc ont été acquis par les petits frères des Pauvres en 1958. L’établissement est géré par l’association avec une douzaine de bénévoles. 

Publié le Mardi 14 Novembre 2017 dans la rubrique Social | Lu 523 fois



Commentez cette information