Sommaire
Senior Actu

Bourges : Baudens, un quartier intergénérationnel et écologique ouvert sur la ville

En jouant la carte de la mixité sociale et fonctionnelle, l'éco-quartier Baudens de Bourges (Cher) se veut un projet exemplaire. Réhabilitant le site (un ancien hôpital militaire) selon une charte de qualité environnementale, ce projet a reçu en 2011, le Prix national des éco-quartiers. Détails.


Sur le futur éco-quartier Baudens, partout les équipes sont à pied d'oeuvre.

« La viabilisation du quartier est achevée, note la Sem Territoria, aménageur du site. Les 110 logements locatifs côté lycée Pierre-Émile Martin ainsi qu'une partie de l'immeuble de bureaux loué à Pôle Emploi, situé dans l'ancienne pharmacie militaire, à l'angle du boulevard Joffre et de la rue Ranchot, sont en construction. »

Pour le reste, les études de réhabilitation du pavillon central (anciennes cuisines et administration de l'hôpital) où la Chambre de métiers et de l'artisanat du Cher devrait s'installer, ainsi que le choix d'implantation, côté rue Abbé Moreux, pour la construction de 17 logements de l'Adapt (Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées), sont en cours. « Intégrer les personnes handicapées au coeur de la ville participe au projet de mixité », explique Béatrice Jargois, chargée de mission éco-quartier et développement durable au Conseil général du Cher.

Hôpital militaire il y a encore quinze ans, le site de Baudens était inoccupé jusqu'à ce que le département du Cher décide sa réhabilitation en 2006.

L'idée ? Faire un projet cohérent « pensé à travers une politique de renouvellement urbain et de développement durable selon les préconisations du Grenelle de l'environnement : un « aménagement urbain » des courtes distances, avec commerces et transports en commun près des logements, bâtiments basse consommation, gestion des eaux pluviales, systèmes économes en eau dans les habitations, limitation des émissions de CO 2 et de l'impact de la voiture, espaces verts ». Ainsi est né l'éco-quartier Baudens, projet de rénovation urbain ambitieux pour le Département.

« Il s'agit d'offrir de l'activité, des services à la personne tout en faisant de la mixité fonctionnelle et de population », poursuit Béatrice Jargois. Des cabinets médicaux pourraient s'installer dans les « peignes » (anciens bâtiments des malades) au pied des logements, de même « qu'une boulangerie, une supérette, une pharmacie, un bureau de poste..., en rez-de-chaussée de logements, près du boulevard Joffre », ajoute la Sem Territoria.

Pour autant, pas question de faire vivre Baudens en autarcie : pour preuve, le mur d'enceinte de l'ancien hôpital sera détruit pour ouvrir l'éco-quartier sur la ville. « Baudens pose un défi d'intégration par rapport au maillage résidentiel existant, note Béatrice Jargois. Il faut établir un double flux en limitant la dépendance à la voiture. L'éco-quartier sera utile à tous au regard des services proposés : Chambre des métiers et de l'artisanat, antenne Pôle emploi, mais aussi pourquoi pas tout autre service à la population... C'est un gros challenge. » Un challenge qui semble bien engagé puisque le projet a été lauréat du palmarès national écoquartier 2011 décerné par le ministère de l'Environnement. « Baudens sera la vitrine des bonnes pratiques du Cher et un endroit agréable à habiter », conclut Béatrice Jargois. À bon entendeur.

Trois questions à Yann Galut, Député du Cher, Conseiller général de Bourges

Pourquoi le Département du Cher s'est-il lancé dans un projet aussi ambitieux ? Quels sont les enjeux d'une telle réalisation pour le département ?

Après l'abandon du projet de réalisation d'un nouvel Hôtel du département, la majorité départementale a décidé en 2006 d'utiliser ce site pour réaliser un éco-quartier au coeur de Bourges. La démarche visait à créer un espace irréprochable d'un point de vue environnemental, mais qui proposerait également une mixité sociale importante, mêlant logements, commerces et services.

La réussite d'un tel projet suppose-t-elle une forte implication de la population ? Si oui, comment va-t-elle participer ?

La participation des habitants est essentielle pour la réussite de ce projet. Nous avons mis en place différents niveaux de concertation, et la Sem Territoria, aménageur du site, a fait de même. Les échanges ont permis de faire évoluer le projet, sans toutefois le remettre en cause et dans le respect de la charte environnementale.

En quoi Baudens, vitrine verte du Cher et de la Région, va-t-il changer la ville de Bourges ?

Après des années d'étalement urbain, il était important de montrer, au travers de notre projet d'éco-quartier, qu'un autre développement était possible. Imaginer et créer des quartiers imbriqués dans la ville, accessibles aisément par les transports en commun, c'est permettre de faire évoluer les comportements de chacun au quotidien.


Publié le Mercredi 30 Janvier 2013 dans la rubrique Habitat | Lu 1916 fois