Sommaire
Senior Actu

Bien vivre auprès d'un proche atteint de la maladie d'Alzheimer (livre)

Les éditions de Boeck publient la semaine prochaine, un ouvrage intitulé Bien vivre auprès d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer, outils et réflexions éthiques à l’usage des familles et des soignants. Un livre écrit par des professionnels de la santé qui vise à aider les aidants dans leur quotidien, confrontés à la prise en charge d’une personne atteinte d’Alzheimer.


Bien vivre auprès d'un proche atteint de la maladie d'Alzheimer (livre)
Rappelons qu'aujourd'hui, 850.000 personnes en France sont directement touchées par la maladie d’Alzheimer et 600 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour ! Des chiffres qui font froid dans le dos : plus 75% de cas de démence dans la population générale entre 2010 et 2030 et plus 200% chez les plus de 90 ans, la maladie d’Alzheimer représentant environ 60-70% de ces cas…
 
Comment prendre les bonnes décisions dans l'intérêt et le respect de l'autonomie du malade atteint d’Alzheimer ? Comment communiquer avec lui ? Comment aider l’autre sans le rabaisser ? Comment l’assister sans l’humilier ? Tels sont les thèmes qui hantent au quotidien ceux qui vivent avec une personne ayant perdu l’usage de ses facultés cognitives.
 
Rappelons que la maladie d’Alzheimer (et autres pathologies apparentées) est une maladie évolutive qui affecte principalement les personnes âgées et certains jeunes seniors. Elle peut s’avérer particulièrement difficile à vivre tant pour le malade lui-même que ses proches.
 
Rédigé par des professionnels confirmés (Corine Scemama-Ammar et Faustine Viailly) cet ouvrage de 208 pages (20 euros) revient sur certains des dilemmes éthiques les plus fréquents. Ainsi, doit-on laisser le patient s’emparer d’un objet tranchant pour accomplir une tâche culinaire qui lui tient à coeur ? Faut-il surmonter sa propre peur pour lui permettre de sortir seul ? Cet ouvrage didactique, très accessible, adopte le point de vue de l’aidant et présente de nombreuses situations (en domicile et en institution) pour mettre en évidence toutes les problématiques et ainsi l’aider à la réflexion.
 
Une première partie nous plonge au coeur de l’éthique, avec trois principes qui guideront les aidants familiaux : l’autonomie, la bienfaisance et la nonmalfaisance. Ensuite, les auteurs proposent la technique de la balance décisionnelle pour confronter les bénéfices et les risques et finalement, prendre la meilleure décision. Enfin, l’importance de maintenir le lien est également soulevée, avec des anecdotes concrètes et des conseils pour une communication adaptée.


Publié le Mercredi 11 Février 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1634 fois