Sommaire
Senior Actu

Bien manger et bien dormir pour avoir de bonnes dents

On n’y pense pas forcément, mais manger sainement et dormir du sommeil du juste peut nous permettre de réduire nos problèmes de dents… Le point avec le Pr Philippe Bouchard, odontologiste des hôpitaux et responsable du département de parodontologie de l’Université Paris-Diderot.


Bien manger et bien dormir pour avoir de bonnes dents
Une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes et pauvre en graisses peut aider à maintenir une bonne santé des gencives. En fait, tous les apports nutritionnels qui ont un effet anti-inflammatoire et antioxydant (ex. oméga-3, vitamines) contribuent à la prévention et à la résolution des maladies parodontales.
 
Comme l’alimentation, le sommeil est fondamental pour la santé. On passe un tiers de notre vie à dormir. Une mauvaise qualité de sommeil, ou un manque de sommeil, a des conséquences délétères sur la santé générale, notamment sur le système immunitaire et les mécanismes de l’inflammation.
 
Des études récentes ont fait le lien entre les troubles du sommeil en général (y compris l’insomnie) et la maladie parodontal. Ainsi, les personnes présentant des troubles du sommeil auraient un risque accru de développer une inflammation des gencives et de l’os autour des dents, en déclenchant une parodontite.
 
D’autres études ont évalué spécifiquement la relation entre l’apnée obstructive du sommeil et la parodontite. Elles ont montré que les patients présentant un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAHOS) sont 1,6 fois plus à risque d’avoir ou de développer une parodontite. L’apnée obstructive du sommeil, si elle est sévère et non traitée, peut avoir des conséquences néfastes sur la santé générale : une somnolence diurne excessive avec un risque accru d’accidents sur la route ou au travail, des céphalées, une perte de mémoire, des pathologies cardiovasculaires et métaboliques.
 
Les chirurgiens-dentistes ont un rôle utile dans le dépistage des troubles du sommeil (à travers l’interrogatoire médical ou des questionnaires dédiés) surtout auprès des patients concernés par la maladie parodontale. Ils sont également des acteurs précieux dans la chaîne de soins pour la prévention de maladies du sommeil par les conseils d’hygiène qu’ils délivrent et par l’adressage qu’ils effectuent vers les spécialistes compétents en cas de suspicion d’une maladie du sommeil.
 
Article publié dans le cadre du congrès 2015 de l’Association Dentaire Française qui s’est tenu cette année sur le thème de la R-évolution numérique.


Publié le Mercredi 2 Décembre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1102 fois