Sommaire
Senior Actu

« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique de l’Inpes pour mieux dormir

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) lance le premier guide pratique grand public « Bien dormir, mieux vivre » qui vise à aider les Français à développer un sommeil de meilleure qualité en donnant des conseils adaptés à chaque profil de dormeur.


Une très large majorité (98%) des Français a une représentation positive du sommeil et 86% l’associent à un moment de plaisir, selon un sondage mené en 2007.

Si la plupart d’entre eux a l’intuition que le sommeil est bon pour la santé, 45% estiment ne pas dormir assez ; 17% sont d’ailleurs en dette chronique de sommeil et 12% insomniaques.

Bien dormir relève parfois du défi… Nos styles de vie et nos horaires de travail impliquent souvent des temps de repos irréguliers. Quand s’ajoutent à cela le stress, le bruit, etc., bénéficier des bienfaits d’un sommeil récupérateur n’est pas si simple.

Or, dormir bien et suffisamment permet de faire face à chaque nouvelle journée. Le sommeil est une fonction biologique vitale dans laquelle nous puisons notre énergie. C’est un facteur majeur d’équilibre physique et psychologique, il est indispensable pour réduire le stress.

Être à l’écoute de ses besoins pour développer sa propre stratégie de sommeil. En effet, nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil. Le guide « Bien dormir, mieux vivre » a été conçu afin que chaque type de dormeur (couche-tôt, lève-tard, gros ou petit dormeur, etc.) puisse trouver facilement des conseils qui lui conviennent.

Notre profil en tant que dormeur et les particularités de notre sommeil (nombre d’heures nécessaires, durée des cycles, etc.) sont déterminés génétiquement. Le guide invite à être à l’écoute de ses besoins pour bien respecter le rythme de son horloge biologique. Paupières lourdes, bâillements, étirements ? Ce sont les signes annonciateurs du sommeil… il ne faut pas lutter et plutôt aller se coucher !

Bien dormir peut être un véritable apprentissage et susciter de nombreuses interrogations : « Les heures « dormies » avant minuit comptent-elles double ? Que faire si l’on prend souvent l’avion ? Pourquoi faut-il éviter le sport le soir ? »…

Autant de questions auxquelles le guide apporte des réponses, permettant de mieux comprendre les mécanismes qui régissent notre sommeil.

Il permet également d’identifier les différentes causes qui peuvent troubler le sommeil, telles que le bruit et le stress et propose des solutions pour les limiter. Par exemple en préparant l’endormissement. Lecture, relaxation, musique douce : à chacun ses rituels pour créer un climat propice à la détente et à une bonne nuit de sommeil.
« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique de l’Inpes pour mieux dormir

Que faire quand le ronflement de votre partenaire est insupportable ? (extrait)

Chacun d’entre nous peut ronfler occasionnellement, par exemple lors d’un bon rhume. Mais certains ronflements sont quotidiens et parfois extrêmement sonores, jusqu’à 100 décibels (le bruit d’un camion qui passe). Ils constituent alors pour l’autre une source d’inconfort, voire de perturbation du sommeil. En cas de rhume, le ronfleur peut éviter le nez bouché par des lavages du nez matin et soir au sérum physiologique, apprendre à dormir sur le côté si le ronflement ne se produit que sur le dos, éviter l’alcool le soir, les tranquillisants, les somnifères et perdre du poids si nécessaire. Les produits lubrifiants vendus en pharmacie n’ont démontré ni leur efficacité ni leur innocuité. En revanche, le port de gouttières (ou orthèses d’avancée mandibulaire) dans la bouche est généralement efficace. Enfin, si votre conjoint ronfleur a une respiration qui se bloque avant de reprendre bruyamment, s’il ne se sent pas reposé le matin, si la fatigue dans la journée s’accentue ou s’il est obligé de lutter pour rester réveillé, il est peut-être atteint du syndrome d’apnée du sommeil. Seul un enregistrement de ses fonctions cardiorespiratoires au cours du sommeil, fait dans un centre spécialisé, permettra alors de confirmer la maladie et de conseiller le traitement le plus adapté.

Diffusé à 1,5 million d’exemplaires, ce guide de 32 pages « Bien dormir, mieux vivre » est disponible notamment auprès des Cres et des Codes, des Ddass, des Caisses Primaires d’Assurance Maladie, et de certains hôpitaux. Il est également téléchargeable sur le site www.inpes.sante.fr


Publié le Vendredi 26 Juin 2009 dans la rubrique Bien-être | Lu 4928 fois