Sommaire
Senior Actu

Bénévolat : ouverture de nouvelles voies pour des seniors engagés et une retraite active

Le colloque organisé le 28 juin dernier à Paris par l’Agence pour le Volontariat et la Valorisation de l’Engagement (AVE), sur le thème « Les seniors, vitamine de la vie associative », a permis à une douzaine d’intervenants prestigieux de présenter la place des seniors dans la vie associative à plus d’une centaine de dirigeants associatifs.


Des propositions d’actions concrètes pour faciliter l’engagement des seniors et mieux préparer la transition entre la fin de leur vie active et leur retraite, ont ainsi pu être dégagées au cours des débats, et notamment l’utilisation du DIF (droit individuel à la formation) des deux dernières années d’activités professionnelles pour la construction d’un projet de retraite.

Cet événement s’inscrit dans le contexte du débat sur la dépendance afin d’apporter un autre regard sur les seniors et de militer pour la mise en place de nouvelles politiques concernant leur avenir, notamment au sein du secteur associatif.

Placée sous le haut patronage de Madame Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, cette rencontre a mis en avant les opportunités offertes à cette nouvelle génération de seniors, dynamique, riche d’expériences et de compétences, au monde associatif mais également aux jeunes.

Au cours des deux tables rondes, une douzaine de spécialistes, tels que Chris Olivier, directrice du « CERPHI », André Hochberg, président de « France Générosités », Geneviève Laroque, présidente de la « Fondation Nationale de Gérontologie », Sylvain Denis, président de la « Fédération Nationale des Associations de Retraités », Sylvie Brunet, membre du bureau directeur de « l’Association Nationale des DRH » et membre du « Conseil Economique et social » ou encore Yvon Gattaz, académicien, créateur d’entreprise et ancien président du Medef, ont expliqué les atouts d’une retraite active tant au niveau personnel que social, mais aussi l’intérêt pour la société de mieux prendre en compte cette nouvelle population.

L’AVE souhaite ainsi rapidement aboutir à la mise en place d’actions efficaces pour que la force vive des plus de 60 ans soit reconnue, valorisée et encourager.


Publié le Lundi 4 Juillet 2011 dans la rubrique Social | Lu 2850 fois