Sommaire
Senior Actu

BPCO : une campagne de détection lancée en région

Comme de nombreuses maladies, la BPCO est une maladie silencieuse… Mais une maladie qui tue. Et tuera de plus en plus dans les années à venir. Afin de favoriser la détection de cette pathologie pulmonaire, la Mutualité Française et ses partenaires pharmaciens* organisent une campagne de dépistage dans les officines de trois régions de France.


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) prévoit que la BPCO deviendra la troisième cause de décès dans le monde d’ici 2030.
 
Avant d’aller plus loin, rappelons que la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique… très souvent liée au tabagisme.
 
Elle se caractérise par une obstruction lente et progressive des voies aériennes qui peut conduire à l’essoufflement lors d’efforts même anodins : monter un escalier, marcher quelques mètres…
 
Malheureusement, la BPCO ne se guérit pas, mais une prise en charge adaptée permet d’améliorer la qualité de vie du patient. Aujourd'hui en France, 3,5 millions de personnes sont touchées et 16.000 en meurent chaque année...
 
Dans ce contexte la Mutualité Française vient de mettre en place une expérimentation de dépistage de cette maladie pulmonaire dans les pharmacies de trois régions. En effet, la BPCO est aujourd'hui mal diagnostiquée. Ainsi, deux tiers des malades ne savent pas qu’ils en sont atteints !

Huit mutuelles vont proposer à leurs adhérents de 40 à 70 ans habitant (Nord-Pas de Calais, Bretagne ou région Rhône Alpes) de bénéficier d'une détection de la BPCO après avoir reçu un questionnaire leur permettant d'évaluer leur risque.
 
Parce que les officines constituent un des maillons essentiels de la chaine des soins de premier recours, la détection sera pratiquée par un pharmacien partenaire, formé, sur rendez-vous dans un espace de confidentialité. Elle sera pratiquée grâce à un spiromètre électronique de poche dans lequel le patient sera appelé à souffler pendant 6 secondes consécutives.
 
Les patients dont le résultat de la détection est positif seront invités à se rendre chez leur docteur qui aura été, après consentement du patient, informé du résultat du test. Les 3.300 médecins généralistes et pneumologues des territoires concernés ont été informés de la démarche de la Mutualité Française.
 
*en partenariat avec les trois syndicats représentatifs des pharmaciens libéraux (FsPF, US PO et UNPF) et l'Union nationale des pharmacies mutualistes


Publié le Jeudi 10 Avril 2014 dans la rubrique Santé | Lu 525 fois