Sommaire
Senior Actu

Avec la disparition de Paul Tourenne, les "Frères Jacques" ne sont plus...

Avec la disparition du dernier chanteur vivant des Frères Jacques, Paul Tourenne, c’est toute une page de la chanson française qui se tourne. Une page que les plus jeunes ne connaissent probablement pas, mais qui représente beaucoup pour la plupart des personnes âgées et des baby-boomers.


Paul Tourenne était donc le « der des ders ». Le dernier chanteur du groupe Les Frères Jacques à être encore en vie. Le ténor du quatuor, également photographe est mort à l’âge de 93 ans à Montréal (Québec) où il vivait depuis une dizaine d’années, dans la nuit de samedi à dimanche. Comme le précise son fils à l’AFP, « mon père est mort de vieillesse, son cœur a lâché ».
 
Les Frères Jacques. On se souvient de leurs tenues et de leurs grosses moustaches… Collants noirs, body de couleurs, gants et chapeau haut de forme vissé sur la tête. Un quatuor totalement délirant pour l’époque quand on y pense rétrospectivement.
 
Rappelons pour les plus jeunes que ce groupe s’était formé à la fin de la Seconde guerre mondiale, en 1945. Il comptait deux véritables frères (Georges -le fondateur du groupe- et André Bellec) et deux faux frères (François Soubeyran et Paul Tourenne).
 
Pour la petite histoire, le nom de ce quatuor ne fait pas référence à la fameuse comptine Frère Jacques, mais à l’expression « Faire le Jacques » qui signifie faire l’idiot. De fait, on comprend mieux les comportements des quatre frères lors de leurs prestations ! Gag en scène, chanson comique (La confiture), poésie (Raymond Queneau), textes satyriques et même chansons paillardes comme La Digue du cul !
 
Les Frères Jacques ont chanté de 1946 jusqu’à leur dernier concert en 1982 à Paris. Pour rappel, François Soubeyran est mort le 21 octobre 2002, André Bellec est décédé le 3 octobre 2008 et son frère Georges s’est éteint le 13 décembre 2012. Et Paul Tourenne vient de partir également dans une longue tournée…


Publié le Lundi 21 Novembre 2016 dans la rubrique Culture | Lu 1060 fois