Sommaire
Senior Actu

Auxiliadom lutte contre la dénutrition des ainés

La société de services à la personne Auxiliadom vient d’annoncer dans un récent communiqué, la mise en place d’un service de diagnostic et de prise en charge nutritionnelle afin de lutter contre la dénutrition des personnes âgées. Cette prestation proposée en partenariat avec « Saveurs et Vie », sera intégrée au sein de son offre globale pour tout nouveau patient, sans frais supplémentaire.


Auxiliadom lutte contre la dénutrition des ainés
En 2007, la Haute autorité de santé (HAS) donnait l’alerte : entre 15 et 38% des personnes âgées vivant en maisons de retraite étaient en état de dénutrition. Or, qui dit dénutrition, dit perte de poids et sarcopénie, ce qui a des conséquences lourdes (voire parfois fatales à terme) sur la qualité du vieillissement, sur la qualité de vie et augmentent les risques de dépendance.
 
Par ailleurs, en 2013, l’étude NutriAction indiquait que 45% des plus de 70 ans faisaient face à un véritable risque de dénutrition. Plus préoccupant encore, toujours selon les résultats de cette étude, 12% des personnes dépistées étaient effectivement en état de dénutrition.
 
Bref, on le voit, dans un contexte de vieillissement des populations, la dénutrition est devenue une véritable question de santé publique aux conséquences graves. On estime qu’elle concerne de nos jours, plus de deux millions de seniors dont 600.000 en maison de retraite et 400.000 en situation de dépendance et maintenus à domicile.
 
A cause de problèmes de dents, de salive, de déglutition, de digestion, de baisse du goût, certains ainés perdent l’appétit mais aussi, tout simplement, l’habitude de manger. Avec toutes les conséquences dramatiques que cela entraine à terme… D’autant qu’au départ, la dénutrition n’est pas toujours facile à identifier et que, quand les proches s’en aperçoivent, il est souvent un peu tard.
 
Dans ce contexte, la société d’aide à domicile Auxiliadom a mis en place un partenariat avec l’entreprise Saveurs et Vie, leader dans la région parisienne de la livraison de repas à domicile. Désormais, tout nouveau patient aura droit à un entretien d’une quinzaine de minutes, mené par une diététicienne.
 
Cette discussion servira de base à l’élaboration d’un programme nutritionnel adapté en fonction des goûts, de la pathologie de la personne prise en charge et des risques éventuels de dénutrition auxquels elle fait face. Le cas échéant, les recettes proposées incluront par exemple un surcroît de protéines ou, en cas de difficulté à mâcher, des textures plus souples.
 
Sur toute la durée de leur prise en charge, ces nouveaux patients se verront également offrir leur repas du dimanche. La livraison de ces plats dominicaux sera aussi l’occasion d’assurer une veille destinée à vérifier, par exemple, qu’il n’y a pas de produit périmé dans le réfrigérateur ou que les repas de la semaine ont bien été consommés.
 
Dernier point important : l’application « sérénité et vigilance » enregistrera tous ces éléments. Naturellement, ces données seront accessibles aux aidants familiaux pour les rassurer sur la santé de leur proche et à la diététicienne qui assure le suivi du patient. Une belle initiative.    


Publié le Vendredi 13 Octobre 2017 dans la rubrique Nutrition | Lu 1098 fois