Sommaire
Senior Actu

Ascom : les nouvelles technos s'installent en maison de retraite

Située à Bonsecours en Seine Maritime, la résidence des Hautes Bruyères est un établissement d'accueil pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) disposant de 120 places, ainsi qu'un pôle d'activité et de soins adaptés (PASA) destiné à accompagner les résidents atteints de la maladie d'Alzheimer. Elle dispose depuis quelques temps d’une nouvelle solution de communication qui permet de faire évoluer les besoins d'accompagnement en fonction des habitudes des résidents en créant une relation sur-mesure. Explications.


Ascom : les nouvelles technos s'installent en maison de retraite
La maison de retraite du 21ème n’a plus rien à voir avec ce que l’on a connu, même encore au début des années 2000. Les soins, l’architecture, le mobilier, les nouvelles technologies, les robots, etc. Tout a changé en une quinzaine d’années. Et ce n’est qu’un début ! Avec le vieillissement des populations et le développement de la Silver éco, les choses vont encore beaucoup évoluer dans les années à venir.
 
Début 2016, la direction de l'établissement des Hautes Bruyères, désireuse de renforcer le confort et la sécurité de ses résidents a mis en place un nouveau système d'appel infirmières avec médaillons. Désormais, toutes les personnes âgées sont équipées de bracelets médaillons Ascom qui permettent de joindre le personnel soignant à tout moment via une simple pression !
 
La solution rassure les résidents car quel que soit l'endroit dans l'établissement ils sont localisés et peuvent ainsi être secourus. « L'étude des appels a permis de mettre en lumière que six résidents totalisaient près de 70% des appels. Ce volume a été réduit de 30% suite à l'installation de la solution, et cela nous offre la possibilité d'être beaucoup plus efficaces et précis dans nos actions » indique Julie Bia, directrice de la résidence. Et d’ajouter « le côté sur-mesure de cette solution permet de personnaliser l'accompagnement de chaque résident ».
 
De plus il est désormais possible de répertorier les appels et d'analyser les raisons précises de ces appels au même titre que les habitudes des résidents. Cette récolte de données permet à la direction d'avoir une approche personnalisée de leur relation entre l'équipe et chaque résident, d'anticiper leurs attentes et d'améliorer leur bien-être.
 
La solution de communication réduit considérablement les déplacements inutiles des équipes affectées à l'accompagnement quotidien des résidents. « Nous avons remarqué qu'un personnel de nuit peut être amené à effectuer un trajet supérieur à 5 km pendant ses heures de travail. Ainsi, quand il doit acquitter un résident qui utilise son bracelet pour demander l'heure, il y a une perte de temps considérable pouvant être évitée » ajoute encore Julie Bia.
 
Des scénarios prédéterminés, comprenant quatre niveaux d'escalade, permettent de rediriger les appels avec efficacité. « Si l'affectation d'un personnel est au premier étage, il ne recevra que les appels des résidents situés au premier étage », précise la directrice de l'établissement. « C'est un paramétrage qui alerte la personne la plus apte à répondre au problème en fonction du moment de la journée ».
 
Prochainement, la solution contrôle de fugue Ascom sera mise en place incluant des options de géolocalisation et de contrôle d'accès au sein de l'EHPAD. Il sera possible de procéder à un paramétrage individualisé en fonction du profil de chaque résident, afin de contrôler l'accès aux chambres et aux endroits dangereux tels que les escaliers, les ascenseurs, les portes mais aussi les entrées et sorties. Les équipes seront alors averties lorsqu'un résident sortira du périmètre autorisé, afin de minimiser les risques et éviter un éventuel danger.


Publié le Mercredi 28 Juin 2017 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 760 fois