Sommaire
Senior Actu

Arthrose et vertiges : l’ostéopathie comme solution durable sans effet secondaire

C’est un fait, en vieillissant, les disques et les articulations vertébrales se dégradent. Ce qui peut entrainer des discopathies et/ou de l’arthrose… Selon la Société Française de Rhumatologie, cette pathologie touche 60% de la population à 45 ans et plus de 85% à 80 ans, soit près de dix millions de Français ! Ces phénomènes, lorsqu’ils sont situés dans le cou, peuvent être à l’origine de vertiges qui peuvent faire l’objet d’un traitement ostéopathique. Explications.


Les vertiges d’origine vertébrale : différentes causes

L’apparition de ces vertiges d’origine cervicale peut être liée ou prédisposée par de nombreux facteurs.
 
Ils peuvent être la conséquence d’une activité professionnelle ou sportive exposant à des mouvements répétitifs ; à des habitudes posturales de la tête (travail sur ordinateur, peinture,…), à l’âge ou encore à l’exposition récurrente à des vibrations (transports, travaux, manutention,…).
 
Concernant les vertiges d’origine vertébrale, le patient décrit souvent des sensations d’instabilité le matin au réveil ou à la marche et lors de certains mouvements de la tête. Ces sensations obligent parfois le patient à prendre appui ou à s’asseoir. Chez ces patients, on n’observe ni nausée, ni bourdonnement d’oreille, ni sensation de diminution de l’audition, ni maux de tête.
 
L’ostéopathie : un traitement efficace

Certaines médecines complémentaires –dont l’ostéopathie fait partie– peuvent s’avérer efficaces pour soigner ce type de pathologie. L’ostéopathe, avant de commencer le traitement, s’assurera que la nature du trouble relève bien de son champ de compétence.
 
Ainsi, il vérifiera cliniquement que son patient ne présente aucun signe clinique évocateur d’une pathologie justifiant d’une prise en charge par un médecin spécialiste. S’il juge pouvoir intervenir, l’ostéopathe pourra commencer son traitement qui, en fonction de la nature du trouble, sera uniquement ostéopathique ou accompagné d’autres actes médicaux. Dans le premier cas, une ou deux consultations d’ostéopathie sont efficaces dans 80% des cas.
 
Les avantages du traitement par l’ostéopathie

L’une des caractéristiques majeures de l’ostéopathie est que cette médecine est manuelle. Les ostéopathes n’interviennent auprès de leurs patients que par l’intermédiaire de leurs mains, sans jamais avoir recours à des dispositifs mécaniques ou à des médicaments.
 
Les mains des ostéopathes sont les seuls outils dont ils disposent pour reconnaître et traiter les restrictions de mobilité des tissus et les dysfonctionnements du corps. Dans son approche globale, l’ostéopathe peut être conduit à traiter une partie du corps qui semble complètement déconnectée du symptôme, mais qui en est en réalité la cause réelle.
 
Dans le traitement des vertiges d’origine cervicale, l’ostéopathe tentera de favoriser la mobilité des différentes structures cervicales et thoraciques (muscles, ligaments, articulations) dans le but de restaurer la mobilité de ces structures. L’ostéopathe agira également parfois sur les entrées posturales comme les pieds et les chevilles ainsi que sur les articulations de la mâchoire. En effet, ces structures participent à la proprioception, fonction physiologique qui renseigne le cerveau sur la position, l’équilibre et les mouvements du corps.
 
Pour trouver un praticien répondant à ses exigences de qualité partout en France, les patients peuvent consulter l’annuaire des ostéopathes du SFDO sur son site Internet : www.osteopathe-syndicat.fr  


Publié le Mercredi 12 Février 2014 dans la rubrique Santé | Lu 5093 fois