Sommaire
Senior Actu

Ardennes : une convention pour la modernisation et la professionnalisation des services d’aide à domicile

Roselyne Bachelot, ministre des Solidarité et de la Cohésion sociale vient d’annoncer, à l’occasion d’un récent déplacement dans les Ardennes, que l’État et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), avaient signé une convention avec le Conseil général des Ardennes pour la modernisation et la professionnalisation des services d’aide à domicile qui interviennent auprès des personnes âgées du département.


Ce programme, d’un montant de 417.335 euros, est financé à hauteur de 218.874 euros par la CNSA, en partie grâce aux recettes de la journée de solidarité.

« Il sera mis en œuvre par le Conseil général qui veut ainsi respecter au mieux le souhait des personnes de vivre le plus possible à domicile, en leur proposant des services d’accompagnement diversifiés et de qualité » assure le communiqué du ministère.

Rappelons que depuis 2007, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et l’État accompagnent les conseils généraux dans la modernisation et la professionnalisation des services à domicile de leurs départements. Soixante-cinq conventions ont été signées à ce jour, pour un montant de plus de 87 millions d’euros.

Plus concrètement, le programme d’actions défini par le Conseil général des Ardennes s’articule autour de quatre grands projets :

- Pérenniser l’offre de services existante et en améliorer sa qualité. Douze services d’aide à domicile différents interviennent actuellement dans les Ardennes. Le programme prévoit d’étudier leur organisation et leur gestion pour leur donner des pistes d’amélioration et parvenir à une gestion saine. Il s’agira également d’engager une réflexion sur les pratiques professionnelles.

- Déployer la télégestion pour faciliter la bonne réalisation des interventions tout en simplifiant les procédures administratives.

- Valoriser les métiers du secteur et renforcer la formation des professionnels et des accueillants familiaux, notamment en proposant des cycles de formation sur les spécificités de l’accueil familial (cadre réglementaire, comportements bientraitants…). En 2010, 52 familles ont accueilli 14 personnes âgées et 55 personnes handicapées.

- Procéder à un diagnostic des besoins de services à domicile sur le territoire en vue de définir le nouveau schéma départemental pour les personnes âgées et les personnes handicapées.


Publié le Mardi 11 Octobre 2011 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1342 fois