Sommaire
Senior Actu

Aqua-tools : une solution pour protéger les personnes âgées des risques bactériologiques de l’eau domestique

Des solutions initialement destinées aux établissements hospitaliers permettent aujourd'hui aux populations vulnérables telles que les personnes âgées ou les bébés de se préserver chez eux des risques d'infections bactériologiques liés à l'eau domestique. Parmi elles, le dispositif Aqua-tools. Voyons, comment cela fonctionne.


Le dispositif So'Aqua, développé par la société Aqua-Tools, vise prioritairement à préserver les populations vulnérables, à savoir les personnes âgées, les très jeunes enfants, les personnes hospitalisées à domicile, souffrant de maladies chroniques, plus particulièrement celles atteignant les poumons, les personnes immunodéprimées (suivant un traitement contre le cancer ou le SIDA, les greffés récents, les personnes atteintes de maladies auto immunes), ainsi que les personnes atteintes de la mucoviscidose ou de pathologie cutanées.

Plus concrètement, le kit So'Aqua se compose d'un pommeau de douche doté d'un embout universel à visser s'adaptant à tout type de flexibles ainsi que d'une recharge offrant jusqu'à deux mois de protection, soit un volume moyen d'eau filtré d'environ 5.000 litres. Une fois le filtre utilisé, le So'Aqua propose des recharges à l'unité au prix de 30 euros.

« Sans Bisphénol A, composés de matériaux recyclables, intégralement fabriqués en France, les filtres So'Aqua garantissent l'usage d'une eau entièrement stérile tout en respectant les contraintes environnementales » affirme le fabriquant dans un communiqué.

Des risques en augmentation...

Selon les chiffres publiés par l'ANS (Agence Nationale de la Santé) les infections liées à la légionellose sont en progression cette année, et ce pour la première fois depuis 2004, le nombre de cas passant 1.200 en 2009 à 1.500 en 2010.

Si les collectivités fournissent aux populations une eau potable d'une bonne qualité globale, elle n'est pour autant pas exempte de tout risque infectieux, en raison notamment de la complexité et de la disparité du réseau de distribution, de l'état des canalisations et de la recrudescence de bactéries.

Ainsi, les principales voies d'exposition aux bactéries sont l'inhalation, le contact ou l'ingestion et seule une filtration efficace, directement au point d'usage (douche ou robinet), permet d'éliminer véritablement l'ensemble des microorganismes pathogènes.

Pour autant, l'ensemble des individus ne sont pas égaux devant les risques micro biologiques. Alors qu'un individu bien portant peut supporter l'usage quotidien d'une eau contenant des bactéries, les populations fragilisées sont, elles, particulièrement exposées aux pathologies véhiculées par les micro organismes de type légionelles.

« Pour la première fois depuis 2004, le nombre de cas d'infection bactériologiques constatée est en augmentation pour l'année 2010. Il est donc nécessaire d'étendre au grand public les dispositifs déjà obligatoires dans les établissements hospitalier afin de protéger les populations fragilisées. Et parce que le combat pour la qualité de l'eau est un combat permanent, il est naturel d'encourager des entreprises innovantes qui apportent des solutions concrètes à un problème majeur de santé publique » souligne le docteur Fabien Squinazi, directeur du laboratoire d'hygiène de la ville de Paris.

Kit disponible à partir de 59 euros
Site : www.soaqua.com


Publié le Mardi 24 Mai 2011 dans la rubrique Bien-être | Lu 2461 fois