Sommaire
Senior Actu

Apprentissage de l’anglais : les seniors speak english…

L’existence d’un fossé générationnel abyssal entre les jeunes et les seniors en termes d’apprentissage et de pratique de l’anglais ne serait-elle qu’une idée reçue ? En effet, une récente étude Ifop YES - Your English Solution/Monster.fr* sur leur rapport avec la langue de Shakespeare fait tomber les préjugés sur une quelconque aversion des seniors à la langue de Shakespeare.


S’il ne fait aucun doute qu’ils trouvent plus de difficultés à réaliser certaines activités que les jeunes, telles que regarder un film en version originale sans sous-titres, les seniors ne dénigrent pas pour autant l’avantage de maîtriser l’anglais ; notamment dans une perspective professionnelle.

A l’image de leurs cadets, ils considèrent que l’anglais est utile à 96% pour voyager à l’étranger (et les seniors voyagent), à 63% pour réussir un entretien d’embauche (et les seniors recherchent du travail) et à 53% pour travailler au quotidien.

Loin d’être aussi alarmant ou en net décalage avec celui des jeunes que supposé, le niveau d’anglais des seniors reste néanmoins une source de complexe pour ces derniers… C’est pour cette raison principale que la moitié d’entre eux ne présentent pas leur niveau d’anglais sur leur CV !

Cette étude démontre ainsi que le problème ne réside pas dans un manque d’envie des seniors à apprendre la langue mais plutôt en une inadaptation des méthodes mises à leur disposition pour palier leurs éventuelles carences en anglais.


Publié le Mercredi 4 Mai 2011 dans la rubrique Culture | Lu 2003 fois