Sommaire
Senior Actu

Alzheimer : un retraité tue sa femme malade et se suicide…

Un nouveau drame de la maladie d’Alzheimer… Alors qu’une étude de l’Inpes montre que les maladies neurodégénératives ont des « conséquences importantes sur l’entourage des malades », la semaine dernière, un octogénaire de la Loire-Atlantique a tué sa femme atteinte d’Alzheimer, puis s’est suicidé.


Une dépêche de l’agence AP indiquait la semaine dernière qu’un couple d’octogénaires avait été retrouvé mort dans la chambre de leur domicile au Pouliguen, en Loire-Atlantique.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le mari, 86 ans, aurait tué sa femme (par balle) atteinte de la maladie d’Alzheimer, avant de se suicider en avalant des médicaments…

Apparemment le couple souhaitait finir sa vie ensemble. Des roses étaient répandues sur le lit, une urne funéraire a été retrouvée avec une lettre adressée à leur fils, donnant toutes les instructions pour leurs obsèques…

Au-delà du fait divers, ce drame met en relief le quotidien parfois insupportable, auquel sont confrontées les personnes en charge d’un malade Alzheimer. Comme le souligne d’ailleurs la dernière étude de l’Inpes parue la semaine dernière, la quasi-totalité (93%) des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête « approuvent l’idée que la maladie d’Alzheimer peut avoir des effets dévastateurs sur la famille des malades. (…) six patients sur dix souffrant de cette maladie vivent à domicile. Les répercussions de l’aide sur les aidants est aussi bien psychologique (dépression, troubles du sommeil…), que physique (50 % de mortalité en plus chez les aidants) ou même financière. L’entourage semble également touché par la stigmatisation du malade ; l’isolement, s’il n’est pas exprimé, apparaît dans le discours des aidants qui connaissent mal les aides dont ils peuvent bénéficier, les associations vers lesquelles se tourner et qui ignorent l’évolution de la maladie ».

Malheureusement, ce meurtre « par amour », conséquence directe d’une situation devenue trop douloureuse à vivre au quotidien, n’est pas le premier, ni certainement le dernier. En France, on estime que plus de 850 000 personnes sont aujourd’hui atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, ce qui représente 6 % des personnes de plus de 65 ans.
Alzheimer : un retraité tue sa femme malade et se suicide…


Publié le Mardi 31 Mars 2009 dans la rubrique Société | Lu 6769 fois