Sommaire
Senior Actu

Alzheimer : les dispositifs innovants de La Croix-Rouge française

Alors que le nombre de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ne cesse de progresser, la Croix-Rouge française fait de cet enjeu de santé publique majeur et de la dépendance en général, l’une de ses priorités, au travers d’une offre diversifiée, complémentaire et innovante de dispositifs d’aide, de soins et d’accompagnement des personnes atteintes de cette maladie et de leur entourage, tant à domicile qu’en établissements. Détails.


Chaque jour, dans ses établissements mais aussi à domicile, les équipes de salariés et les bénévoles de la Croix-Rouge française accompagnent les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et leurs proches, grâce à  des dispositifs qui se veulent « innovants ».
 
Ainsi, et dans le cadre du plan Alzheimer 2008-2012, l’organisme a développé des alternatives à l’hébergement  permanent comme des accueils de jour autonomes ou adossés à un Etablissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) ainsi qu’une offre d’accueil en hébergement temporaire adaptée à l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer mais aussi à leurs proches pour faciliter et préserver l’intégration sociale des personnes, et offrir des périodes de répit tant pour les personnes malades que pour leurs proches.
 
Dans ses établissements

Dans ses établissements, la Croix-Rouge française propose un accompagnement par des professionnels formés, adapté aux personnes accueillies atteintes de pathologie de type Alzheimer.. Ainsi, elle a pu notamment développer des pôles d’activités et de soins adaptés (PASA), lieux dédiés en Etablissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou Unités de soins longue durée (USLD) permettant de proposer des activités quotidiennes animées par des professionnels (notamment des assistants de soins en gérontologie) consacrés entièrement aux résidents.
 
A domicile

A travers son offre de service en aide et en soins à domicile (SAAD et SSIAD), la Croix-Rouge française accompagne les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Au sein de ses SSIAD, la Croix-Rouge française a développé depuis 2009  un nouveau dispositif spécifique pour les personnes atteintes de troubles légers à modérés ayant des répercussions dans les activités de vie quotidienne : les équipes spécialisées Alzheimer (ESA) à domicile composées d’ergothérapeutes, de psychomotriciens et d’assistants de soins en gérontologie.
 
Les haltes répit-détente Alzheimer

Parce que l’accueil et l’accompagnement des personnes malades comme de leur famille représente un enjeu central dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer, la Croix-Rouge française a décidé d’apporter un véritable soutien aux aidants et un temps de détente aux personnes aidées. Elle a ainsi créé un service innovant, à vocation humaine et sociale, animé par des bénévoles : les haltes répit-détente Alzheimer. Ces lieux d’accueil non médicalisés proposent des activités adaptées aux personnes malades et permettent aux aidants de prendre du temps pour eux, libres de l’inquiétude et de la contrainte que suscite dans leur vie quotidienne l’aide à une personne malade. Une prise de relais temporaire centrée sur l’écoute et le partage, pour maintenir un lien social, malheureusement trop souvent altéré par la maladie et rompre le face à face exclusif entre l’aidant et l’aidé.
 
La formation

Rappelons enfin que la Croix-Rouge française a développé, dans plusieurs de ses instituts de formation, une offre de formation spécifique et adaptée pour aider les aidants à faire face à cette maladie.
 
L’accompagnement de la Maladie d’Alzheimer à la Croix-Rouge française en quelques chiffres :

- 4 pôles d’activités et de soins adaptés (PASA) en Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)/ Unités de soins longue durée (USLD) et plusieurs en projets sur 2013-2014

- Une filière domicile implantée dans 39 départements

- 19 haltes répit-détente Alzheimer (HRDA) actives et 35 en projet

- 4 300 places de Service soins infirmiers à domicile (SSIAD) dont 250 places d’équipes spécialisées Alzheimer (ESA) et 2 millions d’heures réalisées chaque année en aide à domicile

- 20 services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) départementalisés intervenant à 91% auprès des publics fragiles

- 4 pôles d’activités et de soins adaptés (PASA) en Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)/ Unités de soins longue durée (USLD) et plusieurs en projets sur 2013-2014.


Publié le Mardi 24 Septembre 2013 dans la rubrique Santé | Lu 728 fois