Sommaire
Senior Actu

Adore : amours interdites (film)

La réalisatrice française Anne Fontaine a présenté l’année dernière son film intitulé Adore (Perfect mothers en anglais) qui aborde une thématique très en vogue de nos jours : les amours entre femmes mûres et jeunes hommes. Un long-métrage délicat et fin qui traite cette question encore « touchy » sans porter de jugement. Avec Naomi Watts et Robin Wright.


Adore, Robin Wright et Naomi Watts, DR
De nos jours, le phénomène « cougar », comprendre femme mûre qui sort avec un jeune homme, est de plus en plus répandu.
 
Notamment chez les peoples qui ont largement contribué à lancer cette tendance et l'ont fait entrer dans la « norme ».
 
La « championne » toute catégorie est certainement la chanteuse Madonna, qui affiche vingt-huit ans de différence avec son « toyboy » (ndlr : comprendre « homme objet ») Jesus Luz.
 
Adore évoque ce phénomène de femmes mûres tombant amoureuses d’hommes nettement plus jeunes qu’elles. Mais le film va encore plus loin, puisque ce scénario adapté du roman de Doris Lessing (lauréate du prix Nobel de la littérature) « Les grand-mères » met en scène deux femmes, amies d’enfance, qui ont une relation avec leurs fils respectifs.
 
Dans cette histoire, les maris sont absents. Inexplicablement, et pourtant comme à l’évidence, chaque femme va petit à petit se rapprocher du fils de l’autre, nouant avec lui une relation passionnelle.
 
Bien à l’abri des regards, dans un petit coin de paradis qui semble isolé du monde (le film a été tourné en Australie), ce quatuor pour le moins hors-norme va vivre une histoire jusqu’à ce que l’âge vienne mettre un terme au désordre. En apparence, du moins...
 
Précisons qu’Anne Fontaine a voulu dans son film, diminuer l'âge des protagonistes principales, évinçant de son récit les petits-enfants (d’où le titre du livre) présents dans le roman. A noter que les signes de vieillesse sur le visage des actrices n'ont pas été rajoutées à l'aide d'effets spéciaux, mais dessinées avec du simple maquillage, aussi léger et naturel que possible. La cinéaste a particulièrement insisté pour que les visages restent vrais. Rassurez-vous, même si le sujet peut paraitre scandaleux de prime abord, le film est particulièrement réussi. Avoir.
 
Preuve des changements de vie dans notre société actuelle, le terme « cougar » (sans « u » devant le « a ». Avec, il désigne l’animal) fait son apparition dans l’édition 2012 du dictionnaire Petit Robert.


Publié le Mercredi 13 Août 2014 dans la rubrique Culture | Lu 959 fois