Sommaire
Senior Actu

Accidents de la vie courante : les hommes sont plus touchés…

Selon les dernières données du Baromètre Santé Inpes 2010, on note une augmentation en France de la fréquence des accidents de la vie courante au cours des douze derniers mois, passant de 5% en 2005 à 7,5% en 2010, parmi les 15-75 ans. Pour la première fois, on dispose également de données spécifiques aux 75-85 ans. Détails.


Les accidents de la vie courante (AcVC) concernent-ils davantage les femmes ou les hommes ? Quels sont les facteurs qui accentuent le risque d’accident ? Quelle est la typologie des accidents en France ?

Pour répondre à l’ensemble de ces questions et ainsi contribuer à affiner les actions de prévention à mettre en oeuvre, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) en collaboration avec l’Institut de veille sanitaire (InVS) a analysé les données du Baromètre Santé Inpes 2010 relatives à ces accidents souvent idiots, souvent évitables…
 
Les accidents du travail et les accidents de la circulation représentent respectivement 3% et 2% en 2010. Au global, près de 10% des Français sont concernés par les accidents quels qu’ils soient. Cependant, la proportion des accidents ayant entraîné des conséquences importantes pour la victime est en baisse de plus de 10 points, passant de 43% en 2005 à 34 % en 2010*.
 
Globalement, les hommes sont davantage concernés que les femmes par les accidents notamment par ceux liés au sport. En effet, ces derniers touchent deux fois plus souvent les hommes que les femmes : 4% contre 2%. Certains facteurs peuvent aussi augmenter les risques de survenue d’accident. Les données du Baromètre Santé Inpes 2010 soulignent l’impact de l’usage d’alcool, de cannabis ou encore, pour la première fois, du manque de sommeil. Chez les 15-64 ans, on note deux fois plus d’accidents chez les personnes ayant fumé du cannabis au cours des douze derniers mois (20% versus 10% chez les non consommateurs).
 
De même, 16% des individus ayant connu au moins une ivresse dans l’année ont eu un accident contre 9% pour ceux ne déclarant pas d’ivresse. Par ailleurs, 14% des Français dormant moins de 6 heures par nuit ont eu un accident contre 10% pour les plus gros dormeurs. Les personnes de cette tranche d’âge atteintes d’un handicap sont plus souvent accidentées que les autres : 18% contre 10%.

Focus : premières données sur les accidents des 75-85 ans

Pour la première fois, en 2010, on dispose d’informations sur les accidents parmi les 75-85 ans, population particulièrement touchée par les accidents de la vie courante. La moitié de ces accidents (50%) a eu lieu à l’intérieur du domicile. Dans les deux tiers des cas (67%), il s’agissait de chutes.
 
Avec l’âge, les conséquences des chutes s’aggravent. Les causes sont parfois évitables c’est pourquoi l’Inpes met à disposition de tous la brochure « Accidents de la vie courante : comment aménager sa maison pour éviter les chutes ? » téléchargeable sur www.inpes.sante.fr. Elle donne quelques conseils simples en matière d’aménagement du logement et des bons réflexes à avoir en tête.
 
*Malgré tout, près de 20.000 personnes meurent chaque année en France suite à un accident de la vie courante


Publié le Vendredi 11 Octobre 2013 dans la rubrique Bien-être | Lu 615 fois