Sommaire
Senior Actu

A 91 ans, elle refuse une médaille en soutien aux opposants à la loi Travail

Cela fait des semaines qu’une partie des Français se mobilise contre la loi Travail, plus connue sous loi El Khomri. Récemment, Camille Senon, 91 ans, rescapée du massacre d’Oradour-sur-Glane et ancienne militante de la CGT a refusé d’être élevée au grade de commandeur de l’Ordre national du mérite pour soutenir les opposants à la loi Travail. Comme quoi l’engagement politique n’a pas d’âge.


Cette nonagénaire, ancienne syndicaliste (CGT), n’a rien perdu de ses convictions… En effet, comme l’indique une récente dépêche de l’AFP, alors qu’elle devait être élevée au grade commandeur de l’Ordre national du mérite, elle a tout simplement refusé de la recevoir arguant qu’il n’était « pas question d’accepter une décoration venant d’un gouvernement qui ne respecte pas les salariés ».
 
Voici d’ailleurs un extrait du contenu de sa lettre de refus envoyée à Manuel Valls : « dans le contexte actuel, il m’est impossible d’accepter de votre part cette distinction (…) alors que je suis totalement solidaire des luttes menées depuis deux mois par les salariés, les jeunes, une majorité de députés et de Français contre la loi Travail que vous venez d’imposer par le 49-3 (…) Accepter cette distinction aujourd’hui serait renier toute ma vie militante pour plus de justice et de solidarité, de liberté, de fraternité et de paix ».
 
Rappelons que Camille Senon, née le 5 juin 1925 à Oradour-sur-Glane, est une syndicaliste française mais également une survivante du « tramway d'Oradour-sur-Glane » (10 juin 1944), membre de l'Association des familles des martyrs d'Oradour-sur-Glane, elle a été présidente nationale de l'Association du Souvenir des fusillés du Mont-Valérien (1975-1980). Elle a milité toute sa vie pour la Mémoire de la Résistance et de la déportation.s, les manifestants battent le pavé, les élus vocifèrent dans la presse… et Camille Senon, 93 ans et rescapée du massacre d’Oradour-sur-Glane, refuse une médaille. Il y a deux ans, on trouvait son nom du la liste du Front de gauche lors des élections municipales, à Limoges.
 
Précisons que Camille Senon est déjà officier de la Légion d’honneur et que l’ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur justement. Il a pour vocation de récompenser les « mérites distingués » et d’encourager les forces vives du pays. 



Publié le Vendredi 3 Juin 2016 dans la rubrique Divers | Lu 1067 fois