Sommaire
Senior Actu

3 octobre 2015 : première Journée Nationale de la Marche Nordique

La toute première Journée Nationale de la Marche Nordique s’est tenue samedi dernier, le 3 octobre 2015 dans toute la France. Pour l’occasion, VoltarenActigo (laboratoire Novartis) a dévoilé les résultats de son enquête réalisée par l’Ifop qui montre que pratiquement les trois-quarts des seniors pratiquent une activité sportive ! Détails.


3 octobre 2015 : première Journée Nationale de la Marche Nordique
Samedi dernier, les 633 clubs d’athlétisme de France ont proposé des journées portes ouvertes afin de découvrir la marche nordique (20.000 pratiquants dans l’Hexagone). Une grande rencontre qui avait pour objectif de sensibiliser les plus de 50 ans à l’importance de pratiquer une activité physique pour conserver la forme et rester en bonne santé.
 
« Depuis que je suis à la retraite, j’ai pris conscience qu’il fallait que je prenne soin de mon corps. Sur les conseils de mon cardiologue, je me suis mise à la marche nordique il y a un an. J’en fais près de quatre fois par semaine au sein d’un groupe. La marche nordique est un sport idéal pour améliorer le rythme cardiaque et surtout, faire travailler l'ensemble des articulations. Certains membres de mon groupe avaient des problèmes de santé qui se sont améliorés depuis grâce à la pratique de la marche nordique », témoigne Claudine Postoyan, adepte de la marche nordique. 
 
C’est à l’occasion de cette journée que VoltarenActigo (gel contenant un anti-inflammatoire, le diclofénac) a dévoilé les résultats de son enquête* réalisée en partenariat avec l’Ifop. Il en ressort que 71% des Français de plus de 50 ans pratiquent une activité physique, dont un gros tiers (34%) plusieurs fois par semaine, 20%, une fois par semaine et 17%, au moins une fois par mois.
 
« La pratique d’une activité physique est très répandue chez les plus de 50 ans. Les différentes campagnes de prévention semblent ainsi avoir produit un effet sur les seniors, lesquels paraissent désormais massivement sensibilisés sur l’importance de pratiquer une activité physique et sportive pour rester en bonne santé » explique Damien Philippot, directeur des études, département Opinion de l’Ifop.
 
De son côté, ajoute le Dr Martine Prévost, médecin généraliste à Limoges, « la pratique d’une activité physique chez les seniors est primordiale car elle contribue à améliorer leur espérance de vie et leur qualité de vie. Elle leur permet notamment de diminuer le risque de survenue d’évènements cardiovasculaires (infarctus, accident vasculaire cérébral, artérite) et de certains cancers (sein et côlon). Elle réduit aussi le risque d’apparition d’un diabète et d’une obésité. La pratique de la marche nordique permet de protéger les articulations, d’avoir une position idéale protectrice tant au niveau du dos que des genoux, tout en faisant travailler le cœur, les vaisseaux, la respiration et toutes les muscles ».  
 
Parmi les quinquas et plus interrogés, 94% déclarent souffrir de douleurs articulaires et/ou musculaires dont 29% souvent, 47% de temps en temps et 18%, rarement. Avec 58%, les femmes ne sont pas épargnées ! Naturellement, ces douleurs ne sont pas sans conséquence sur la pratique d’une activité physique. En effet, les deux-tiers adaptent certaines activités et 58% déclarent qu’ils sont limités dans leurs pratiques sportives !
 
Pour autant, la pratique d’une activité physique en cas de survenue de douleurs articulaires et/ou musculaires est conseillée… Comme l’indique le Dr Martine Prévost « en fonction des douleurs articulaires, il est nécessaire de choisir une activité physique qui ne mette pas en danger ou en surutilisation ces articulations. Le renforcement musculaire, grâce à la pratique d’une activité physique modérée et adaptée, va protéger les articulations et donc réduire les douleurs articulaires. »   
 
L’étude indique aussi que pour soigner leurs douleurs, les seniors se tournent principalement vers leur médecin généraliste (48%), un kinésithérapeute (13%), un rhumatologue (9%), leur pharmacien (4%) ou encore un médecin du sport (2%). « En cas de douleurs articulaires, il est nécessaire d’évaluer les causes et les éventuels dégâts articulaires. Il faut éviter les activités traumatiques, prendre éventuellement un traitement médicamenteux et, après une période de repos, proposer si nécessaire, une activité physique qui va permettre d’améliorer la musculature », poursuit le Dr Prévost.
 
« Les seniors viennent nous voir pour des douleurs articulaires. Pour calmer ces douleurs, nous leur conseillons soit des antalgiques, soit des dérivés de glucosamine et de la chondroïtine qui sont des anti-arthrosiques ainsi que des crèmes et des patchs qui diffusent les anti-inflammatoires localement. Tout dépend de l’intensité de la douleur ressentie par le patient », témoigne Daniel Toledano, pharmacien au Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis. « Les patchs vont diffuser un anti-inflammatoire directement à l’endroit où le patient a mal. Cette diffusion localisée va traiter la douleur tout en évitant certains effets secondaires liés à l’absorption d’un anti-inflammatoire ».  
 
Rappelons que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux plus de 65 ans de pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.  

D’une manière générale, rappelons que la randonnée pédestre est une activité d’endurance accessible et modulable à souhait. Elle s’adapte à tous les niveaux physiques (et tous les budgets), requiert peu de matériel et se pratique partout, en toute saison. 
 
*Enquête Ifop/VoltarenActigo réalisée auprès d’un échantillon de 955 personnes de 50 ans et plus, extrait d’un échantillon de 1926 personnes, par questionnaire auto-administré. Du 29 au 31 juillet 2015. 


Publié le Lundi 5 Octobre 2015 dans la rubrique Bien-être | Lu 1215 fois