Sommaire
Senior Actu

1er octobre, Journée internationale des personnes âgées: l’Europe déterminée à supprimer les discriminations

Un sondage Eurobaromètre indique que 42 % des Européens perçoivent la discrimination sur la base de l’âge comme étant un phénomène répandu... Pourtant, la campagne « Pour la Diversité. Contre les Discriminations », menée actuellement par la Commission européenne, vise à combattre la discrimination sous toutes ses formes en veillant à ce que les Européens soient mieux informer de leurs droits à un traitement équitable en vertu de la législation européenne.


« La discrimination peut avoir un effet dévastateur sur les individus et représente une perte de talent pour la société », explique Vladimír Špidla, commissaire en charge de l’égalité des chances auprès de la Commission européenne.

Et de poursuivre : « pourtant, les discriminations fondées sur l’âge restent un problème de taille dans toute l’Union Européenne, comme l’indique notre sondage. Or, aujourd’hui, plus que jamais, nous devons pouvoir mobiliser toutes les ressources dont nous disposons pour combattre la crise économique et ses conséquences au niveau social et de l’emploi. »

Quelques statistiques importantes sur l’âge et la discrimination
Selon le sondage Eurobaromètre spécial nº 296 « La discrimination dans l’Union européenne: perceptions, expériences et attitudes », deux-tiers (67%) des Hongrois répondants déclarent que la discrimination sur la base de l’âge est répandue dans leur pays. La République tchèque (58%), la Lettonie (52%) et le Portugal (51%) enregistrent également des résultats élevés.

Par contre, seuls un quart (24%) des Irlandais et des Luxembourgeois pensent que le problème est répandu dans leur pays. Sans surprise, les répondants plus âgés sont plus enclins à considérer que la discrimination sur la base de l’âge est répandue, tandis que d’autres formes de discrimination, elles, ont davantage tendance à être perçues comme répandues par les répondants les plus jeunes.

Il est intéressant de constater, souligne le communiqué, que les répondants sont relativement à l’aise à l’idée de voir un individu très jeune ou très âgé occuper la plus haute fonction politique du pays. En y regardant de plus près, on constate toutefois que les répondants sont, en moyenne, plus à l’aise à l’idée de voir une personne de moins de 30 ans occuper ce poste que d’y voir une personne âgée de plus de 75 ans. Globalement, 46% des répondants estiment que la discrimination sur la base de l’âge est répandue. C’est moins qu’en 2006 (48%).

La législation européenne
L’Union Européenne n’est pas restée inactive face aux discriminations. On lui doit un ensemble détaillé de règles anti-discrimination. La signature du traité d’Amsterdam en 1997 a marqué un tournant décisif en la matière. Avec ce traité, les États membres de l’UE ont octroyé à l’Union de nouveaux pouvoirs en vue de combattre toute discrimination fondée sur le sexe, la race ou l’origine ethnique, la religion ou les convictions, le handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle.

Depuis lors, une protection contre la discrimination, à l’échelle européenne, a été développée en matière d’emploi et sur le lieu de travail. De nouvelles règles sur l’égalité de traitement en dehors du marché du travail sont actuellement en cours de discussion au sein du Conseil de l’UE. Pour qu’elles soient adoptées, le soutien de l’ensemble des 27 États membres de l’UE est indispensable.

La campagne « Pour la Diversité. Contre les Discriminations »
La campagne d’information « Pour la Diversité. Contre les Discriminations » de la Commission européenne informe la population de ses droits et de ses devoirs en terme de la législation européenne.

La campagne a lieu dans les 27 États membres de l’UE. Elle vise à sensibiliser la population au problème de la discrimination et de l’informer de l’existence d’une législation permettant de combattre ces phénomènes. Elle tient en outre à mettre en lumière les avantages que présente la diversité sur le lieu de travail et dans la société en général. Elle s’emploie à lutter contre toute discrimination fondée sur la race ou l’origine ethnique d’une personne dans tous les domaines de la vie et contre toute discrimination fondée sur l’âge, un handicap, l’orientation sexuelle, la religion ou les convictions sur le lieu de travail.

Afin d’avoir plus de poids au niveau national, la campagne s’appuie sur des événements importants comme :
- les « Job Days » à Bruxelles,
- « Scoolest 2009 » en Estonie,
- une conférence dédiée à la Journée européenne de la solidarité et de la coopération entre les générations à Bratislava,
- la Journée allemande du bien-être,
- et le camp de jeunes multiculturel à Chypre.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.stop-discrimination.info

L’Europe, comme on peut le voir dans ce communiqué, a réagi de manière à combattre les inégalités liées à l’âge… Toutefois, jusqu’à maintenant, les seniors français (et notamment ceux qui sont à la recherche d’un emploi) n’ont toujours constaté d’amélioration notable de leur situation au quotidien…


Publié le Lundi 7 Septembre 2009 dans la rubrique Société | Lu 2515 fois