Sommaire
Article publié le 23/06/2020 à 01:00 | Lu 972 fois

Voyages en Europe : les restrictions vont être levées progressivement




Puis-je entrer en Bulgarie pour le tourisme ? Serai-je mis en quatorzaine à mon arrivée en Espagne ? M'imposera-t-on un test de dépistage du Covid-19 en Islande ? En raison du recul de la pandémie et conformément aux recommandations de la Commission européenne, la France assouplit à compter du 15 juin 2020 ses modalités de circulation dans l'espace européen.


À l'échelle européenne, le retour à la normale s'effectuera en plusieurs étapes, des restrictions demeurant à l'entrée de certains pays.
 
À l'exception de Mayotte et de la Guyane, qui restent classées en orange car les indicateurs y sont encore préoccupants, l'ensemble de la France est passé en zone verte.
 
Les mesures pour la France
La France ouvre progressivement ses frontières vers les autres pays de l'Union européenne (UE).
 
Les personnes en provenance de pays de l'espace Schengen (États membres de l'UE ainsi qu'Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) peuvent entrer sur le territoire français sans restrictions liées à la lutte contre le Covid-19.
 
Elles n'ont plus besoin d'une attestation de déplacement international dérogatoire pour entrer sur le territoire français et sont toujours dispensées de quatorzaine à leur arrivée en France..
 
Par réciprocité, des restrictions continuent toutefois de s'appliquer aux frontières avec :
- L'Espagne qui a choisi de maintenir jusqu'au 21 juin 2020 ses restrictions de circulation ainsi qu'une quatorzaine pour les passagers aériens en provenance des pays européens. La France maintient par conséquent jusqu'à cette date une quatorzaine pour les passagers aériens à leur arrivée.

- Le Royaume-Uni qui a choisi de mettre en place le 8 juin 2020 une obligation de quatorzaine pour les voyageurs en provenance de France. Ainsi, à compter du 15 juin 2020, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne font plus l'objet de restrictions d'entrée sur le territoire national liées à la lutte contre la pandémie mais restent, jusqu'à nouvel ordre, invités à observer une quatorzaine à leur arrivée.
 
À compter du 1er juillet 2020, la France réouvrira progressivement ses frontières extérieures à Schengen de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des pays et selon les modalités arrêtées au niveau européen d'ici-là.
 
À savoir : À partir du 1er juillet 2020, les étudiants internationaux seront autorisés, quel que soit leur pays d'origine, à venir en France. Leurs demandes de visas et de titres de séjour seront traitées en priorité.
 
Les mesures dans les autres pays européens
Certains pays comme notamment la Bulgarie, la Croatie, l'Estonie, la Hongrie, l'Italie, la Lettonie, le Luxembourg, la Pologne, République tchèque, la Serbie, la Slovaquie et la Suède sont déjà accessibles aux Français. Viennent s'ajouter le 15 juin 2020 l'Allemagne, la Belgique, la Grèce et l'Autriche.
 
La Roumanie n'accueille que ses propres ressortissants.
La Norvège n'ouvre ses frontières qu'à ses voisins nordiques, à l'exception de la Suède (toujours durement touchée par l'épidémie).
Le Danemark n'accueille que les personnes venant d'Allemagne, de Norvège et d'Islande.
La Finlande n'autorise que les voyages avec le Danemark, l'Islande, la Norvège, l'Estonie, la Lituanie et la Lettonie.
L'Islande impose des tests au Covid-19 aux personnes ne souhaitant pas effectuer de quarantaine.
S'il est possible de voyager vers le Royaume-Uni depuis le 8 juin 2020, une quatorzaine est imposée. Cette mesure sera réexaminée toutes les trois semaines.
L'Espagne réouvrira ses frontières le 21 juin 2020 (au lieu du 1er juillet), sauf à la frontière terrestre avec le Portugal où les contrôles seront levés le 1er juillet 2020. La quarantaine imposée aux nouveaux entrants par avion sera également levée à compter de cette date.
Le Portugal devrait accueillir à nouveau les touristes étrangers à partir du 1er juillet 2020.
Par ailleurs, les autorités irlandaises déconseillent toujours tout voyage non-essentiel à destination de leur pays.
L'offre de transport entre la France et les Pays-Bas reste réduite.
Les autorités sanitaires maltaises rendent actuellement impossible aux Français l'accès normal dans le pays (obligation de séjour de 4 semaines dans le pays de transit, quarantaine de 14 jours à l'arrivée).
Les voyages à destination de Chypre sont impossibles jusqu'à nouvel ordre.
Les voyageurs en provenance de France à destination de la Slovénie doivent se soumettre à une quarantaine s'ils ne rentrent pas dans le cadre d'une des exceptions prévues.
 
À savoir : Pour connaître les restrictions particulières (test préalable, quatorzaine) qui pourraient être imposées dans les pays qui ne figurent pas dans la liste ci-dessus ou pour certaines destinations (par exemple la Hongrie, la Bulgarie, la République tchèque, la Slovaquie et la Lettonie maintiennent des restrictions pour les voyageurs en provenance des pays où le taux d'infection est jugé trop élevé), il est recommandé de se renseigner auprès du ministère des Affaires étrangères , des ambassades de France ou encore d'utiliser l'outil Re-open EU de la Commission européenne présenté ci-dessous.
 
Planifier des vacances en Europe
L'outil interactif mis en place par la Commission européenne Re-open EU vous donne accès aux informations nécessaires pour planifier en toute confiance vos voyages et vos vacances en Europe. Pour chaque destination, retrouvez les conditions de circulation, d'entrée et de sortie selon les différents moyens de transport, les mesures de quarantaine, d'examen médical... Proposées en 24 langues, les informations sont fréquemment mises à jour.
 
Source