Sommaire
Article publié le 13/06/2003 à 00:00 | Lu 402 fois

Etats-Unis - Les anti-inflammatoires ne ralentiraient pas la progression d'Alzheimer


Des premiers résultats montraient que des anti-inflammatoires tels que l'aspirine ou le Naproxene auraient pu réduire les risques de démences. Une étude, publiée le 4 juin dernier dans le "Journal of American Medical Association", a cependant montré que leurs effets sur la progression d'Alzheimer étaient nuls. Les travaux sur les relations entre anti-inflammatoires et démences cérébrales sont encore en cours pour montrer s'ils ne pourraient cependant pas être utilisés en prévention de ces maladies.