Sommaire
Article publié le 13/05/2019 à 05:06 | Lu 1126 fois

Des coeurs contre l'AVC : faites battre votre coeur d'artiste

A l’occasion de la Semaine du Rythme Cardiaque qui se déroulera du 17 au 21 juin 2019, le laboratoire Boehringer Ingelheim France, en partenariat avec l’Association Alliance du Cœur, va lancer la campagne de prévention et de sensibilisation « Des cœurs contre l’AVC ». Détails.


Des coeurs contre l'AVC : faites battre votre coeur d'artiste
Plus concrètement, cette nouvelle campagne de com’ intitulée « Des cœurs contre l’AVC » vise à sensibiliser le grand public sur les dangers des troubles du rythme cardiaque. Rappelons à ce sujet que la fibrillation atriale reste le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. En France, elle touche entre 900 000 et 1 500 000 personnes. Elle est par ailleurs responsable de la moitié des AVC ischémiques.
 
« Cela fait plus de vingt ans que nous agissons pour la prévention des maladies cardiovasculaires par l’information, aidons à la réadaptation des patients et œuvrons pour l’amélioration de la prise en charge des urgences cardiaques » indique Philippe Thebault, président de l’association Alliance du coeur.
 
Et de poursuivre : « sensibiliser le plus grand nombre aux signes d’alerte de l’AVC est essentiel lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, seulement un Français sur deux les connaît ».
 
Face à ces chiffres en constante progression (les AVC progressent de 5% par an), le laboratoire et l’association ont décidé de se mobiliser pour combattre ce fléau de santé publique. Dans ce contexte, du 17 au 23 juin, tous les internautes et les influenceurs sont invités à partager des cœurs, sous toutes leurs formes (dessins, vidéos, photos…), accompagnés de messages de prévention et du hashtag
#descoeurscontrelavc sur la page Facebook « Au cœur de l’AVC » qui compte aujourd’hui plus de 60 000 abonnés !
 
Au terme de la campagne, les membres de la communauté « Au cœur de l’AVC » pourront voter pour leurs créations préférées sur la page Facebook Au cœur de l’AVC. Et, le laboratoire relaiera les œuvres les plus plébiscitées…

L'AVC constitue la deuxième cause de démence chez les seniors : à partir de 75 ans, le risque de démence est de fait multiplié par trois pour les personnes touchées par un AVC.
 
Rappel des premiers symptômes soudains et latéalisés d’un AVC
- Une paralysie, une faiblesse ou un engourdissement d'une partie ou de la moitié du corps
- Une déformation de la bouche, des difficultés à parler
- Une perte de la vision d’un œil
- Des troubles de l’équilibre, de la coordination ou de la marche
- Une céphalée atroce inhabituelle
 
La prise en charge rapide des victimes dès les premiers symptômes en appelant immédiatement le ‘15’ est essentielle : plus l’AVC est pris en charge tôt dans un hôpital ayant une unité neuro-vasculaire, mieux il peut être traité. Depuis 2003, la thrombolyse puis depuis 2015 la thrombectomie, sont deux traitements qui ont permis de diminuer considérablement le risque de séquelles.