Sommaire
Article publié le 26/02/2004 à 00:00 | Lu 1616 fois

Canada – Selon une étude récente, les baby-boomers seraient acheteurs de logements


À la différence des générations précédentes, un nombre important de baby-boomers aisés achètent aujourd'hui des logements chers et certains contractent même de nouveaux prêts immobiliers, affirme un communiqué de la société immobilière ReMax, daté du 18 février. Décidés à vivre pleinement, ils semblent imposer un nouveau modèle de vie à la retraite au Canada.

Selon une étude de la société (« ReMax First Wave Report »), 59% des propriétaires canadiens âgés entre 45 et 54 ans, et 35% des 55-64 ans, avaient un prêt immobilier en cours en 1999. En 2001, les chiffres avaient augmenté de 2,6 et de 4,1% respectivement.

Parmi les raisons de ce changement : des taux d’intérêt bas et un marché immobilier qui se porte bien, sans oublier la sécurité financière dont jouissent les baby-boomers, estime le communiqué. Et de citer l’un de ses responsables, selon qui, les baby-boomers ont défié les modèles de société par le passé, et continuent de le faire maintenant : rien de surprenant à ce qu’ils redéfinissent aussi le concept de la retraite. De plus, les seniors vivent aujourd’hui plus longtemps, sont plus actifs que leurs prédécesseurs, et sont nombreux à avoir accumulé une fortune importante.

Les concepts tels qu’une vie sédentaire ou le désir de s’installer dans de petites communautés rurales se trouvent aujourd’hui abandonnés par les baby-boomers : ils y préfèrent des copropriétés luxueuses et s’installent souvent dans les grands milieux urbains pour être plus proches de leurs familles, des activités culturelles et des services de santé.