Sommaire
Senior Actu

WiFi or not WiFi ?

Quand je parle des réseaux Voix-Données-Images et de la nécessité d’intégrer le câblage structuré dans nos maisons, on me demande souvent pourquoi les solutions sans-fil ne seraient pas suffisantes. Un article publié en partenariat avec le Blog.casanova-life.com, site spécialisé sur les tendances en matière de domotique et de réseaux de communication résidentiels.


Par Francois Xavier Jeuland, expert en domotique pour Blog.casanova-life.com

En effet, pourquoi continuer à câbler nos maisons puisque tout ou presque peut se faire sans fil ?

À quoi bon installer des prises RJ-45, à l’heure où les fournisseurs d’accès proposent des box capables de distribuer l’Internet, le téléphone ou la TV dans toute la maison en Wi-Fi ou en courant porteur en ligne (CPL) ?

Pour quelle raison investir dans le câblage d’un réseau alors que les réseaux Wi-Fi, 3G, DECT ou Bluetooth se répandent partout ?

Il est incontestable que le sans-fil apporte des services nouveaux, comme la mobilité, et un confort d’utilisation dans les domaines informatique, électrique, hi-fi, télécoms, etc. Cependant, il convient de rester prudent et de n’utiliser les technologies sans fil que lorsqu’elles sont indispensables ou qu’elles présentent un réel intérêt par rapport aux solutions filaires. Gardons en outre à l’esprit qu’à force de tout vouloir faire sans fil, les interférences entre les différents systèmes risquent au final de perturber le fonctionnement de tous les équipements.

Beaucoup s’interrogent sur l’impact des fréquences sans fil sur la santé. Après les fours à micro-ondes, les téléphones portables et les antennes relais GSM, ce sont maintenant les ondes propagées par les bornes Wi-Fi qui font l’objet d’études alarmantes. Certains organismes ont ainsi demandé d’éviter l’installation de ce type de réseau chez les particuliers ou dans les écoles, et préconisent de réduire son exposition aux champs électromagnétiques à haute fréquence, quitte à revenir à des solutions filaires traditionnelles.

Pour l’instant, dans le doute, mieux vaut réduire la durée d’exposition et le périmètre de rayonnement au minimum en coupant les bornes Wi-Fi et DECT pendant la nuit par exemple, en évitant d’exposer les chambres et en réservant la couverture Wi-Fi aux zones d’utilisation réelle. En tout cas, ce qui est certain c’est que les ondes Wi-Fi sont très sensibles à l’environnement : un mur de béton armé, des téléphones sans fil, le réseau du voisin (surtout en ville où la bande de fréquence utilisée est hyper-saturée) suffisent à faire chuter les performances du réseau. Le CPL n’est pas non plus la panacée. D’abord, il n’est pas toujours fiable sur une vieille installation électrique et certains appareils électriques peuvent venir perturber la transmission du signal.

En règle générale, un simple câble revient moins cher et est plus fiable, toutes choses égales par ailleurs, qu’un dispositif fondé sur l’utilisation des fréquences radio ou infrarouge. Dans certaines conditions, en rénovation par exemple, le sans-fil se révèle plus compétitif puisqu’il ne nécessite pas de main d’œuvre pour le passage de câbles.

Au bout du compte, la granularité du réseau VDI et la présence de prises RJ-45 dans toutes les pièces permettent d’optimiser la qualité des réseaux sans fil et éventuellement de positionner au mieux les bornes Wi-Fi ou DECT qui ne doivent être considérées que comme des équipements optionnels qui se périmeront beaucoup plus vite que les solutions filaires.

En définitive, le débat n’est donc pas de savoir si le sans-fil peut remplacer le câblage mais plutôt de trouver leur complémentarité et de se concentrer, lors d’un projet de construction ou de rénovation, sur la qualité des réseaux structurels.

Article publié avec l'aimable autorisation et en partenariat avec blog.casanova-life.com
WiFi or not WiFi ?

Le Blog Casanov@ Life, le rendez-vous des adeptes de la maison de demain…

Casanov@, est une entreprise créée en 2002, à la veille d’une révolution normative du multimédia dans les logements. Avec plus de 30.000 logements équipés, Casanov@ est devenu l’initiateur et le leader des réseaux de communication résidentiels.

Le développement durable, véritable philosophie contemporaine de construction, intègre désormais les infrastructures de communication comme une de ses exigences. Les amoureux de l’art de vivre en réseau et adeptes de la maison de demain ont désormais rendez-vous sur le blog de Casanova life.


Publié le Vendredi 13 Juin 2008 dans la rubrique Internet | Lu 6540 fois