Sommaire
Senior Actu

Vœux de fin d’année, par Serge Guérin

Il y a des périodes où l’on prend de bonnes résolutions, où l’on se promet de faire des efforts. Généralement au retour des vacances d’été, les parcs se remplissent de nouveaux joggers qui sont bien décidés à faire régulièrement du sport pour entretenir leur forme et garder leur ventre plat. Evidemment aux premiers froids les feuilles tombent et les coureurs disparaissent.


En début d’année, les bonnes résolutions sont plus intellectuelles, comme de relire (ou lire) du Aron ou se mettre, enfin sérieusement, a apprendre l’anglais. En tant que citoyen je propose que les décideurs et autres sénateurs prennent en notre nom de bonnes résolutions pour 2008.

Par exemple, je leur propose de ne plus se laisser aller à faire des Nicolas Abouterie en proposant un quota obligatoire de seniors en entreprise. Rien de mieux pour stigmatiser les seniors et renforcer les préjugés négatifs à leur encontre. Je suis sûr que ce projet a du passablement énerver l’ami Bernard Quintreau qui avant tout le monde à cherché à casser les représentations jeunistes.

Deuxième vœux, je propose que les sénateurs Marini et Charasse cessent de faire du poujadisme générationnel en proposant, à la sauvette, des amendements iniques et parfaitement injustifiés concernant un recouvrement sur la succession du bénéficiaire de l’APA, sur le légataire ou sur le donataire, pour les successions de plus de 100 000 euros. Les classes moyennes sont celles qui payent 90 % de l’impôt sur le revenu et qui financent largement le reste à charge lorsqu’un parent est fortement fragilisé. Le recouvrement sur succession serait donc une sorte de « double peine » pour les personnes concernées et leurs héritiers. Par ailleurs, messieurs Marini et Charasse souhaitaient faire la politique du fait accompli avant que ne s’instaure le débat sur le cinquième risque. La démocratie c’est le débat contradictoire au grand jour et non l’imposition de mesures dans l’opacité.

Troisième et dernier vœux (pour l’instant). De plus en plus d’études et sondages qui souhaitent prendre le pouls des Français choisissent de ne pas interroger les plus de 70 ans. Certains, comme ce bon Julien Dray, ont parlé d’interdire le droit de vote aux plus de 70 ans. Dans les deux cas, on se situe dans une logique nauséabonde et parfaitement inadmissible. Au nom de quoi les plus de 70 ans sont passés par perte et profit ? Deviennent-ils des citoyens de seconde zone ? Non seulement ce type d’étude est une marque de racisme et d’âgisme mais en plus, c’est parfaitement idiot puisqu’il s’agit de se priver de l’intelligence et de l’avis de presque cinq millions de personnes.

Je fais donc le vœu que ces actions et ces paroles malheureuses ne soient plus de mise en 2008. On a toujours le droit de rêver ! Bonne année à tous

Serge Guérin
Professeur à l’ESG, auteur de L’invention des seniors, Hachette Pluriel
Serge Guérin


Publié le Vendredi 28 Décembre 2007 dans la rubrique Chroniques | Lu 7636 fois