Sommaire

Virus d'hiver : des gestes simples pour réduire les risques de contamination

L'hiver approche et avec lui, son cortège de virus respiratoires transmis par voies aériennes… Au programme ? Grippe, mais également bronchiolite, rhume, rhinopharyngite... Afin de réduire les risques de contamination, l'Agence nationale de santé publique fait le point sur les différents gestes à adopter pour s'en prémunir.


Virus d'hiver : des gestes simples pour réduire les risques de contamination
Les épidémies et pandémies d’infections virales, ainsi que les infections aiguës virales saisonnières, représentent chaque année pendant l’hiver une menace importante pour la santé des populations, notamment pour les personnes âgées et les personnes fragilisées par certaines maladies chroniques (cardiaques, pulmonaires, métaboliques, immunitaires …).
 
Pourtant, certaines mesures d’hygiène toutes simples et faciles à adopter peuvent contribuer à limiter la transmission des virus respiratoires de personne à personne. L’OMS a clairement mis en avant le lavage des mains à l’eau et au savon (ou solutions hydro-alcooliques) comme la mesure d’hygiène la plus efficace pour prévenir la transmission des infections.
 
Bon à savoir, notamment pour les grands-parents… Il ne faut pas embrasser un enfant sur le visage ou sur les mains si vous êtes malades. Autre geste logique : il convient de limiter les contacts avec d'autres personnes et d’éviter les lieux publics (centres commerciaux ou transports en communs, par exemple).
 
Il faut aussi se couvrir la bouche dans le creux du coude, avec la manche ou dans un mouchoir à usage unique en cas de toux par exemple ; pourquoi ne pas adopter la méthode asiatique qui consiste à se couvrir d’un masque pour empêcher de transmettre ses microbes aux autres… Enfin, il faut absolument aérer sa chambre tous les jours, même en hiver quand il fait froid, au moins 10 minutes.
 
En 2016 selon le Baromètre Santé 2016, 79% de Français déclaraient se laver « systématiquement » les mains après être allées aux toilettes, 72% avant de s’occuper d’un bébé et 63% avant de faire la cuisine. En revanche, elles n’étaient que 39% à le faire de manière systématique après avoir pris les transports en commun (29,2% disaient le faire souvent), et seulement un quart après s’être mouchées (36% souvent). Quelles que soient les situations de la vie quotidienne, les femmes déclaraient plus souvent que les hommes se laver systématiquement les mains.
 
A noter que l’âge n’influençait d’aucune manière le fait de se laver systématiquement les mains avant de faire la cuisine, après être allé aux toilettes ou avant de s’occuper d’un bébé. En revanche, dans les autres situations, les pratiques de lavage des mains progressaient avec l’avancée en âge de 18 à 55 ans, pour diminuer ensuite.
 
En cas d’éternuement, 98% des personnes de 18-75 ans interrogées déclaraient prendre la précaution de se couvrir la bouche : 56,8% en se couvrant la bouche avec leur main (60% des hommes vs 53% des femmes) et 41,6% en se couvrant la bouche avec leur coude ou avec un tissu, mouchoir, manche, écharpe.

Publié le Lundi 6 Novembre 2017 dans la rubrique Santé | Lu 958 fois



Commentez cette information