Sommaire
Senior Actu

« Vieillir est un verbe actif » : une étude sociologique de l’UCP / Mouvement social des aînés

A l’occasion de la célébration de son 50ème anniversaire, l’Union chrétienne des pensionnés (UCP) / Mouvement social des aînés, formation politique belge, a réalisé une étude sociologique intitulée « Vieillir est un verbe actif » donnant la parole à une trentaine de ses membres afin de mieux appréhender leurs préoccupations. Un constat : il leur est parfois difficile de s’intégrer dans une société qui évolue à la vitesse grand « V ».


« Plusieurs études récentes portent sur l’évolution démographique de la société et mettent en avant le vieillissement de la population et le coût potentiel de cette évolution en matière de soins de santé ou de pension » indique en introduction le communiqué de l’UCP, qui ajoute que « Parmi celles-ci, bien peu leur donnent la parole ».

Cette formation politique, consciente que plus de 17% de la population belge a plus de 65 ans, et donc du poids électoral que les seniors représentent -voir ce qui vient de se passer en Israël-, a fait réaliser cette étude par deux chercheuses, Charlotte Royen et Anne Gaudot.

Au final, cette enquête aborde ainsi plusieurs thématiques : Qu’est-ce qu’être aîné et vieux aujourd’hui ? Quels regards les aînés portent-ils sur la place qu’ils occupent ou pourraient occuper dans la société ? Comment se sentent-ils perçus par elle ? Se voient-ils actifs et impliqués ? En particulier, comment se situent-ils par rapport aux autres générations ? Comment vivent-ils au plan symbolique le passage à la retraite ? Quel rôle les facteurs économiques jouent-ils dans leur volonté de rester actifs et autonomes ? Rester actif, s’intégrer, s’adapter, rechercher le contact et ne pas s’isoler... .../...

Cette recherche, indique l’UCP, a souhaité mettre en avant « la richesse et la diversité des projets des aînés tout en relevant les freins économiques ou de santé auxquels ils sont confrontés ».

« S’adapter » semble être la condition sine qua non de l’intégration dans la société actuelle dont les mutations rapides demandent de « rester dans le coup », mais les inégalités entre les aînés constituent autant de facteurs d’exclusion dans la dynamique d’intégration, constate l’étude.

D’autre part, nombre d’entre eux ressentent la chance de vivre une période « charnière » leur permettant de constituer un lien entre plusieurs générations. Ils expriment notamment que leur plus grande joie provient de la solidarité et de la connivence vécues entre les grands-parents et les jeunes. Ils éprouvent cependant des difficultés à ne pas réagir lorsqu’ils se retrouvent en trop grand décalage par rapport à leurs propres valeurs ou conceptions. Par ailleurs, ils craignent que l’image des aînés communément véhiculée - les associant à la richesse, au profit, à l’oisiveté, ... - ne vienne alimenter un conflit intergénérationnel.

Enfin, activités et projets permettent que le vieillissement ne soit pas seulement qu’un déterminisme physique. Rester actif est intimement lié à la vision que les aînés ont d’eux-mêmes et participe à la maîtrise qu’ils peuvent avoir de leur propre vieillissement. Etre aîné n’est pas une question d’âge « puisqu’on est toujours l’aîné de quelqu’un ». C’est une expérience de vie, un savoir acquis et un devoir de transmission. C’est une question d’esprit, de mentalité et non de physique, « parce qu’on peut vieillir en âge mais pas en esprit. »

L’UCP mouvement social des aînés, a pour mission d’encourager la participation et l’engagement des aînés dans la vie sociale, culturelle, économique et politique ; de promouvoir la prise de responsabilité des aînés par le biais de l’action collective dans le but de les associer à la construction d’un monde plus juste ; de développer et d’animer un réseau associatif démocratique et participatif porteur de solidarité et générateur d’une meilleure qualité de vie ; de représenter ses membres et de les accompagner dans la défense de leurs droits dans un esprit de dialogue intergénérationnel ; de lutter contre toute forme de discrimination à l’égard des personnes âgées et enfin, de prendre et d’appuyer toute initiative visant une véritable promotion de l’autonomie et du bien-être physique, mental et social des aînés.

Elle offre également ces services dans la constitution du "dossier pension", dans la défense devant les tribunaux du travail, dans la fiscalité, etc. Elle propose aussi des activités culturelles, sportives et touristiques.

Pour en savoir plus, lire aussi :
Le parti des Retraités créé la surprise lors des élections israéliennes


Publié le Jeudi 18 Mai 2006 dans la rubrique Société | Lu 3286 fois