Sommaire
Senior Actu

Vieillir en travaillant : point de vue de la Commission européenne

Alors que les enfants issus du baby-boom, les fameux « baby-boomers » sont de plus en plus nombreux à rester dans la vie active au-delà de l'âge de la retraite, le site Internet de la Commission européenne vient de publier un article soulignant que cette « évolution a pour effet d'inverser la tendance à la retraite anticipée », ce qui pourrait par conséquent « atténuer le problème du vieillissement de la population européenne ».


Selon un nouveau rapport sur la démographie, les taux d'emploi ont augmenté considérablement dans presque toutes les catégories d'âge depuis 2000. C'est particulièrement le cas pour les enfants du baby-boom, nés pendant l'explosion démographique survenue au lendemain de la deuxième guerre mondiale (même si la France reste encore confrontée à une situation extrêmement difficile en matière d’emploi senior).

Aider les personnes âgées à poursuivre leur vie professionnelle ou, plus généralement, à rester actives fait partie des principales stratégies mises en œuvre par l'Union européenne pour résoudre le problème du vieillissement de sa population.

Toutefois, les travailleurs âgés rencontrent de nombreux obstacles : des réglementations leur interdisant d'occuper un emploi rémunéré tout en bénéficiant d'une pension de retraite, des restrictions les empêchant d'exercer certaines activités pour des questions d'assurance, etc. Ces problèmes figurent, parmi d'autres, à l'ordre du jour du deuxième Forum européen sur la démographie organisé fin novembre 2008.

« Comme les Européens vivent plus longtemps et ont moins d'enfants, la moyenne d'âge de la population augmente. Cette tendance au vieillissement de la population a d'importantes conséquences sur l'économie et la société en général. À l'heure où la génération du baby-boom atteint l'âge de la retraite, il devient urgent de résoudre le problème » souligne l’article de la Commission européenne.

Ces personnes nées entre 1946 et 1964 ont longtemps constitué l'essentiel de la population active. En vieillissant, elles ont des besoins accrus en matière de soins de santé, de pensions, de logements et de services sociaux. Or, il y aura de moins en moins d'actifs pour financer ces besoins, d'une ampleur sans précédent. En effet, la population en âge de travailler continue d'augmenter, mais à un rythme bien moins rapide. On estime que cette augmentation devrait s'arrêter dans six ans et que le nombre de personnes âgées de 20 à 59 ans devrait commencer à décroître, au rythme de 1,5 million par an.

Les experts s'accordent sur la nécessité impérieuse de maintenir la génération du baby-boom dans la vie active et professionnelle, mais qu'en pensent les personnes âgées? « Les enquêtes montrent qu'un Européen sur deux souhaite travailler au-delà de l'âge légal de la retraite » affirme la CE. Et de préciser : « cela traduit une nette évolution par rapport aux années 1990, lorsque la retraite anticipée jouissait d'une plus grande popularité. Dans de nombreux pays de l'Union européenne, il est ainsi possible d'arrêter de travailler dès l'âge de 50 ans à condition d'accepter une pension de retraite moins élevée ».

Aujourd'hui, la tendance s'est inversée. Le rapport indique que, en 2007, 50 % des hommes et 30 % des femmes travaillaient encore à 60 ans, ce qui correspond à une augmentation de 10 % par rapport à l'année 2000.

Lire l'intégralité du rapport 2008 sur la démographie


Publié le Mardi 2 Décembre 2008 dans la rubrique Emploi | Lu 7516 fois