Sommaire
Senior Actu

Vieillir à domicile : de plus en plus de maisons adaptées aux besoins des seniors

Face au vieillissement programmé de la population américaine, les familles commencent à faire construire des maisons entièrement accessibles, de manière à pouvoir accueillir à terme, un parent âgé et/ou handicapé sans avoir à réaménager l’ensemble de l’architecture de leur habitat, indique un récent article publié par CBS news.


Avec l’avancée en âge de la population américaine, des spécialistes du marché immobilier constatent que de plus en plus de familles se préoccupent de la possibilité de « vieillir à domicile ».

Désormais, de nombreux clients se projettent très tôt et en amont, dans le futur, et imaginent qu’à terme, ils devront accueillir chez eux un (ou des) parent(s) âgé(s).

De fait, ces acheteurs de quarante ans et plus, demandent aux constructeurs de prévoir dès le départ, des habitations qui soient entièrement accessibles à des seniors en perte d’autonomie, et ce, afin d’éviter d’avoir à tout refaire le jour ou ils vivront avec leur maman ou leur grand-mère en chaise roulante.

La demande est telle, que les professionnels du bâtiment n’hésitent à considérer qu’il s’agit là d’une tendance lourde qui devrait s’accentuer dans les années à venir. Comme le souligne Vince Butler, de la National Association of Home Builders, une fédération américaine spécialisée dans le secteur de la construction individuelle « bâtir des maisons pour les baby-boomers et leurs parents est un marché en pleine expansion ».

Cette structure a même mis en place une série de formations destinées à sensibiliser les professionnels de l’habitat et du logement, aux besoins spécifiques d’une population vieillissante. « De fait, la demande existe déjà auprès du grand public. Les clients attendaient que nous leur proposions des solutions, des produits et de nouvelles idées en matière de design » précise Butler. .../...
Vieillir à domicile : de plus en plus de maisons adaptées aux besoins des seniors

Par exemple, les constructeurs immobiliers évitent désormais de mettre des marches à l’entrée des maisons individuelles, ils élargissent les couloirs et les portes de manière à ce qu’une chaise roulante puisse circuler sans difficulté, la préhension des poignets de porte a été réétudiée, les éclairages aussi, enfin, pour les clients les plus exigeants –et fortunés- des ascenseurs sont installés de manière à favoriser l’accès aux étages aux personnes à mobilité réduite.

Ainsi, un couple de vétérinaires qui résident à Odum, une ville de l’Etat de Georgie aux Etats-Unis, envisage de faire reconstruire une nouvelle demeure en tenant compte de ces aménagements.

Ils vivent d’ores et déjà avec l’une de leur grand-mère (98 ans) ainsi qu’avec l’un de leur parent (âgé de 70 ans). « Nous voulons bâtir une maison dans laquelle nous serons encore bien dans vingt-cinq ans » indique le mari. Et de préciser : « une famille qui vieillit ensemble dans une seule et même maison, c’est une bonne chose. C’est une véritable tendance, nous pensons qu’à terme, on verra moins de maisons de retraite et plus de personnes qui vieillissent à domicile ».

Pour en savoir plus, lire aussi :
Accessibilité pour tous : une habitation « universelle » témoin pour l'été 2006
Vieillissement de la population : le marché de la maison individuelle va devoir s'adapter
Un constructeur propose des maisons visant à faciliter la vie des personnes à mobilité réduite


Publié le Lundi 15 Mai 2006 dans la rubrique Habitat | Lu 6293 fois