Sommaire
Senior Actu

Vers un relèvement de l’âge de la retraite ?

Brice Hortefeux, ministre du Travail, a indiqué dimanche dernier lors de l’émission « Dimanche soir politique » (France Inter/Le Monde/I-Télé) que le relèvement de l’âge de la retraite faisait partie des « pistes » possibles qui seraient étudiée l’an prochain à l’occasion du débat sur les retraites. Tout en précisant que ceci n’engageait « en rien le gouvernement »…


Lors de cette émission, le ministre a relancé le débat sur l’âge de la retraite. « On sait que si on ne fait rien on va dans le mur ; il n'y a pas aujourd'hui à ma connaissance 36 solutions, il y en a trois : diminuer les pensions -est ce que vous sentez aujourd'hui dans le pays les gens prêts à cela ?- ; augmenter la durée de cotisation ; reporter l'âge de départ à la retraite comme l'ont fait les Allemands sur une trentaine d'années jusqu'à 67 ans » a indiqué Brice Hortefeux sur les ondes de France Inter.

Et de poursuivre : « ce sont les trois pistes généralement présentées et il faut naturellement exprimer des choix ; c'est possible qu'il y ait d'autres pistes en dehors de cela. Les partenaires sociaux ont aussi leur rôle à jouer ».

A noter que le Conseil d’orientation des retraites, le COR, remettra en février 2010, un rapport donnant un certain nombre d’indications, d’orientations et de suggestions.

Toutefois, comme le rappelle une récente dépêche de l’AFP, les « réformes successives des retraites, mises en route en 1994 par Edouard Balladur, en 2003 par François Fillon (alors ministre du Travail) et en 2007-2008 par Xavier Bertrand n'ont pas touché à l'âge légal au-dessus duquel il est possible de partir à la retraite, fixé à 60 ans depuis 1982. Ces réformes ont en revanche allongé progressivement la durée de cotisation exigée pour bénéficier d'une retraite à taux plein, qui était de 37 ans et demi de cotisations avant 1994 et qui sera de 41 ans en 2012 ».

A noter également qu’à compter du 1er janvier 2010, sera supprimée la possibilité pour les employeurs de mettre d’office à la retraite leurs salariés âgés de 65 ans ou leurs salariés âgés de 60 ans qui peuvent bénéficier d’une pension à taux plein (art. 90). Cependant, les salariés qui souhaiteront prolonger leur activité jusqu’à 70 ans et bénéficier du dispositif de surcote de leur pension de retraite, devront en avoir préalablement manifesté l’intention auprès de leur employeur.

Depuis le 1er janvier 2009, les retraités peuvent plus facilement travailler avec la simplification du dispositif de cumul emploi-retraite, introduite par l’article 88 : les retraités sont autorisés à reprendre librement une activité, dès 60 ans s’ils ont eu une carrière complète et dans tous les cas à 65 ans, sous réserve d’avoir liquidé leurs pensions auprès des régimes de retraite obligatoires. Le délai de carence de six mois avant la reprise d’un travail et le plafond de revenu (160 % du Smic) sont supprimés.

Par ailleurs, l’âge de dispense de recherche d’emploi, auparavant accordée aux chômeurs de plus de 57 ans et demi, est progressivement relevé à :
58 ans depuis janvier 2009,
59 ans à partir de janvier 2010,
60 ans à partir de janvier 2011.


Publié le Mardi 16 Juin 2009 dans la rubrique Retraite | Lu 5012 fois