Sommaire
Senior Actu

Vers un minimum retraite pour les agriculteurs

Le Premier ministre François Fillon a annoncé le 9 septembre dernier à Rennes (Ille-et-Villaine), en présence de Michel Barnier, ministre de l’Agriculture, une revalorisation des petites pensions des agriculteurs avec l’instauration d’un minimum retraite, indique le site Internet du chef du gouvernement.


Evoquant « un véritable filet de sécurité », le Premier ministre a indiqué que le nouveau dispositif de minimum retraite concernerait tous les agriculteurs qui auront cotisé au moins dix-sept années et demie.

Les veuves et conjoints, jusqu’ici les plus défavorisés avec une pension moyenne de moins de 400 euros mensuels, en bénéficieront également.

François Fillon entend ainsi réduire « les poches de pauvreté où se débattent ceux qui n’ont pu justifier d’une durée de cotisation complète », comme s’y était engagé le président de la République en avril, souligne le communiqué du chef du gouvernement.

Cette modification du régime de retraite agricole prendra effet entre 2009 et 2011.

Le minimum retraite sera calculé sur la base du minimum vieillesse du régime général (soit 633 euros pour 37 annuités et demie). « Ainsi, la veuve d’un exploitant agricole qui aura cotisé 32 ans et demi verra son revenu augmenter de 600 euros par an » précise le document. Une enveloppe de 116 millions d’euros y sera consacrée dès l’année prochaine.

Par ailleurs, les veuves pourront bénéficier à partir de 2010 de la retraite complémentaire obligatoire de leur conjoint. Cette mesure entrera en vigueur en 2010 et 40 millions d’euros y seront affectés.

Enfin, en 2011, 39 millions d’euros serviront à parachever ce nouveau système de retraite.

Au total, près de 350 000 retraités agricoles (sur 1,8 million), dont une majorité de veuves, devraient profiter de ces mesures de revalorisation financées par le Fonds de financement des prestations sociales agricoles (FFIPSA).
Vers un minimum retraite pour les agriculteurs

Réaction de la FNSEA :

« La Section nationale des anciens exploitants (SNAE) de la FNSEA se réjouit de cette annonce qui répond, en partie, à ses demandes » souligne un communiqué de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA). « Néanmoins, elle reste très prudente quant à l'application de ces mesures, leur financement et leur étalement dans le temps ».

La SNAE rappelle que ces mesures constituent « un pas » vers l'amélioration des retraites mais qu'il reste encore beaucoup à obtenir pour donner une retraite décente à tous ceux qui ont travaillé dans l'agriculture toute leur vie.


Publié le Jeudi 11 Septembre 2008 dans la rubrique Retraite | Lu 6257 fois